lundi , 27 mai 2024

Cour suprême : nouveau renvoi du dossier Kassory et cie, me Sidiki Bérété dénonce


Initialement prévu pour hier mardi 7 mai, le délibéré de la Cour suprême dans l’affaire de gel des comptes des anciens dignitaires du régime d’Alpha Condé a été renvoyé pour le 25 juin prochain. En tout cas, c’est ce qu’a décidé le président de ladite Cour. Saïdou Diallo a justifié sa décision par le fait de la détérioration de l’état de santé de certains conseillers qui étaient absents dans la salle d’audience de l’institution.

Selon maître Sidiki Bérété, un des avocats de Docteur Ibrahima Kassory Fofana cette procédure a fait deux (2) ans à la Cour suprême. « Il s’agit c’est la procédure de saisie pénale immobilière, gel de comptes, interdiction de sortie et l’ordonnance de renvoie parce que tout est jumelé dans le règlement. C’est l’ordonnance de renvoie qui n’a pas renouvelé la détention. On ne parle même plus de détention. Maintenant, c’est de la séquestration, une détention arbitraire. Deux ans de détention préventive, ça suffit. C’est un simplement harcèlement, ce n’est pas nécessaire. Ça été renvoyé au 25 juin encore. Et, ils viendront dire le 25 juin qu’ils vont à la Mecque. Cette procédure a fait deux ans à la Cour suprême ici, ils n’ont pas le courage de vider. C’est décevant, ça fait peur. Si au sommet de nos pyramides juridictionnelles, à la Cour suprême le droit ne triomphe pas. Mais de toutes les façons nous on ne va jamais lâcher. Il faut que le droit triomphe parce qu’on a opté pour l’État de droit, même si on est dans une transition, il ne faut pas piétiner la dignité des citoyens au mépris de la loi », a dénoncé maître Sidiki Bérété.

Par ailleurs, l’avocat signe et persiste que « tant que Kassory ne sera pas libre, il n’y aura pas procès. Tant que Dr Diané n’est pas libre, il n’y aura de procès à la CRIEF tant que Oyé n’est pas libre. Rien que l’arrêt de la CEDEAO, ça nous suffit. Parce qu’il a été retenu que c’est une détention arbitraire à cause de la présomption d’innocence violée. Donc, le procès n’a plus de sens, ils n’ont qu’à se promener mais la force reste à la loi. Kassory n’a plus de mots à dire devant le peuple de Guinée, devant l’opinion nationale et internationale tant que qu’il ne soit en liberté. Donc, c’est blocage total. Ils n’ont qu’à continuer à renvoyer, ça ne nous regarde plus parce que ce n’est plus un procès c’est une simple détention arbitraire, c’est du chantage à la détention, c’est de l’humiliation. Il ne mérite pas ça après avoir servi la Guinée pendant plus de 40 ans », a fustigé maître Sidiki Bérété.

 

DMK