lundi , 22 avril 2024

Composition du gouvernement Bah Oury : voici la réaction du parti de Lansana Kouyaté

Les membres de la nouvelle équipe gouvernementale dirigée par le Premier ministre, Amadou Bah Oury ont été nommés hier jeudi par le Président de la Transition Général Mamadi Doumbouya.

Sur les 29 membres que compose ledit gouvernement, on note l’arrivée de quinze (15) nouvelles figures parmi lesquels Fana Soumah, ancien directeur général de la RTG, Moussa Moïse Sylla, ancien patron de la direction de la communication et de l’information (DCI) de la Présidence de la République, Keamou Bogola Haba, ancien responsable du FNDT ( front national pour la défense de la transition) et Faya François Bourouno, ancien responsable de la Communication du parti de l’espoir et du développement national PEDN, par ailleurs ancien secrétaire général du ministère de la culture, du tourisme et de l’artisanat, un poste qu’il occupait jusque-là avant son entrée dans le gouvernement Bah Oury.

Dans un entretien qu’il a accordé à un groupe de journalistes par écrit, le responsable de la Communication du parti de l’ancien premier ministre, Lansana Kouyaté a fait savoir que leur formation politique n’a pas d’impression particulièrement sur la composition du nouveau gouvernement.

« Nous n’avons pas d’impression particulière. Juste qu’il était nécessaire de sortir des opérations courantes afin de prendre en charge la mise en œuvre du chronogramme de la transition. Nous espérons qu’il en sera pris ainsi dans la politique générale », a déclaré Mohamed Cissé.

À la question de savoir si ce membre du bureau politique national du PEDN est rassuré que ces nouveaux promus seront en mesure de répondre aux attentes ou préoccupations majeures des Guinéens, le porte-parole du PEDN répond :

« la confiance en un gouvernement ne se mesure pas seulement par le nom ou profil de ses membres mais par sa capacité à respecter les engagements antérieurs de l’État, à mieux répondre aux besoins identifiés et à créer les conditions de quiétude sociale et de Paix. Il est donc tôt pour s’y prononcer. Il faut attendre la politique générale pour en apprécier la pertinence et la cohérence mais aussi la mise en œuvre pour juger de l’efficience, l’efficacité et les efforts », a mentionné Mohamed Cissé.

Pensez-vous que le Premier Ministre Amadou Oury Bah aura la main libre en tant que chef du gouvernement ?

« Le décret précise que c’est sous la proposition du Premier Ministre et il faut officiellement le prendre ainsi », a conclu Mohamed Cissé, responsable de la Communication et porte-parole du parti de l’espoir et du développement national (PEDN).

 

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89