lundi , 22 avril 2024

Immigration clandestine : nouveau drame au large de Saint-Louis (Sénégal)

Un nouveau drame de l’émigration clandestine à destination de l’Europe a fait au moins 26 morts en mer dans le nord du Sénégal, selon un bilan actualisé communiqué le 29 février 2024 par le gouverneur de la région de Saint-Louis.

Au Sénégal, le bilan s’alourdit après un nouveau naufrage survenu le 28 février 2024. Au moins 26 personnes ont péri en mer au large de Saint-Louis, dans le nord du pays. Selon le gouverneur de la région de Saint-Louis, une vingtaine de passagers ont pu être secourus. Mais le bilan pourrait être bien plus lourd, car des témoignages affirment que l’embarcation comprenait au moins 200 migrants.

Ce sont des rescapés du drame qui ont donné ces chiffres à l’Agence France Presse. L’un d’eux estime que plus de 300 passagers étaient dans la pirogue, au moment où elle quittait les côtes sénégalaises, il y a une semaine. Un autre en a comptabilisé une centaine de moins.

Le gouverneur de la région de Saint-Louis, Alioune Badara Samb, préfère pour l’instant ne pas se prononcer sur le nombre de disparus. Mais les estimations livrées par les survivants correspondent à celles plusieurs fois observées par le passé.

En octobre dernier, par exemple, les îles espagnoles des Canaries – porte d’accès vers l’Europe pour les migrants – situées au large du Maroc, ont vu débarquer un bateau transportant 321 jeunes africains. Un record.

Toujours selon le témoignage d’un rescapé, l’embarcation de ce mercredi s’est perdue en route ; elle a dû faire demi-tour, avant de s’échouer à l’embouchure de Saint-Louis.

Le phénomène migratoire depuis le Sénégal ne cesse de s’accentuer. Pour la seule année 2023, le gouvernement espagnol affirmait que 40 000 candidats à l’exil avaient débarqué aux Canaries, soit trois fois plus que l’année précédente.

 

AFP