lundi , 22 avril 2024

Guinée : le parti d’Alpha Condé dénonce la gestion du CNRD à travers deux célèbres morceaux de Tiken Jah Fakoly et Alpha Blondy

Le gouvernement de la transition que dirigeait Dr Bernard Goumou a été dissout le lundi dernier en plein jour et à la surprise générale de la population y compris des membres dudit gouvernement, à l’exception de quelques rares personnes très introduites au Palais présidentiel, Mohamed V.

En marge donc de son assemblée générale de ce samedi 24 février, le parti de l’ancien président de la République, Alpha Condé, n’a pas voulu vraiment en faire un sujet important. En tout cas, c’est ce qu’a fait savoir Marc Yombouno lors de sa prise de parole depuis la loge officielle.

Au terme la rencontre, ce membre du bureau politique national du Rpg arc-en-ciel a été approché par des journalistes dans la foulée pour aborder le même sujet mais il a décliné l’offre. Pour l’ancien ministre du Commerce cela (la dissolution gouvernement Goumou  ndlr), cette actualité n’intéresse pas le Rpg arc-en-ciel. « C’est une cuisine interne » pour ceux sont aux affaires.

Par contre, Marc Yombouno a mentionné que ceux qui disent que cette dissolution gouvernement de la transition permet de prendre un nouveau souffle doit être relatif au respect de la durée de la transition signée avec la CEDEAO.

« Ce que nous demandons, c’est le respect des 24 mois de la transition. Et, il ne reste pratiquement que dix (10) mois. Qu’ils organisent toutes les élections pendant ces dix mois y compris celle Présidentielle. C’est possible d’ici fin décembre 2024. On peut même coupler ou tripler ces élections à l’image du Liberia. C’est cela l’attente du Rpg arc-en-ciel », a-t-il martelé.

La libération des anciens dignitaires, celle des ondes de médias, la baisse du prix du sac de riz déjà fixé à 350 mille francs guinéens à Conakry ainsi que l’amélioration des conditions de vie de la population sont d’autres attentes évoquées par des responsables de l’ancien parti au pouvoir, le Rpg arc-en-ciel.

Parlant du rétablissement de l’intérêt sans évoquer les raisons de sa restriction, la l’ancien ministre du Commerce estime que les autorités devraient présenter des excuses publiques à travers un communiqué.

Par ailleurs, pour tenir les militants et sympathisants du Rpg arc-en-ciel dans l’ambiance tout au long de l’assemblée, deux morceaux célèbres des reggaes men Ivoiriens, Tiken Jah Fakoly avec le son « le pays va mal, de mal en mal » et celui d’Alpha Blondy « les salauds ont mis le feu à nos paradis » étaient les plus kiffés ce samedi au siège de cette formation politique au cours des prises de paroles des membres de la direction nationale du parti.

 

Mamadou Kouyaté