mardi , 27 février 2024

Arrestation du secrétaire général du SPPG : les antennes regionales du syndicat exigent sa libération sans conditions (déclaration)


DÉCLARATION CONJOINTE DES ANTENNES REGIONALES DU SPPG.

Les antennes régionales du SPPG ont appris avec regret l’arrestation brutale et sans aucune plainte au préalable de notre secrétaire général Sékou Jamal PENDESSA et des Camarades Abdoulaye Cissé, Amadou Oury Barry et Foulamory Bah.

Nos braves camarades ont été arrêtés vendredi 19 janvier 2024 en pleine circulation par des agens de la gendarmerie au niveau de Dixinn terrasse alors qu’ils revenaient du tribunal de première instance de Dixinn où ils étaient partis accompagner les confrères arrêtés la veille à la maison de la presse.

Après leurs arrestations brutales, nos camarades journalistes et syndicalistes ont été immédiatement conduits à la brigade de recherche de Kipé où le Camarade Abdoulaye Cissé à été libéré dans un premier temps, ensuite, les camarades Amadou Oury Barry et Foulamory Bah aussi seront libérés après de longues heures d’attentes.

Cette arrestation inhumaine et barbare du général Pendessa et les autres camarades journalistes dont le seul crime, était d’exiger la libération des médias et les réseaux sociaux, prouve à suffisance que la volonté de la junte au pouvoir est de confisquer la liberté d’opinion et d’expression chèrement acquises par certains de nos devanciers.

Les antennes régionales du SPPG condamnent vigoureusement et avec la dernière énergie cette arrestation illégale et exigent la libération immédiate et sans conditions de leur Sécretaire Général.

Si toute fois le Général Sékou Jamal Pendessa ne recouvre pas sa liberté, les antennes régionales du SPPG vont lancer sans délai des actions fortes pour exiger sa libération en usant de tous les moyens légaux.

Par la même occasion, nous attirons l’attention de la communauté nationale et internationale quant à la préservation de l’intégrité physique de notre Secrétaire Général qui a passé une nuit au violon.

Les antennes régionales du SPPG invitent l’ensemble de leurs membres à se tenir prêts et les citoyens épris de liberté à se mobiliser contre ces agissements de violation flagrante de la liberté de presse en Guinée.

-Vive la liberté d’expression!

-Vive une presse libre, pour que vive la démocratie

-Vive le SPPG

Fait le 20 janvier 2024

Les antennes régionales de Kindia, Boké, Mamou, Labé, Faranah, Kankan et N’zérékoré.