samedi , 13 avril 2024

RPG ARC-EN-CIEL : sous l’effet de la galère, Lansana Komara déverse sa colère sur Doumbouya et cie

L’assemblée générale du Rpg arc-en-ciel s’est tenue ce samedi 13 janvier au siège du parti situé au quartier Behanzin dans la Commune de Matoto. À cette occasion, le secrétaire administratif de l’ancien parti au pouvoir a fait savoir que la Guinée est presqu’à l’arrêt dû a un niveau élevé de galère. Et cela, après l’incendie du principal dépôt des hydrocarbures de Kaloum.

« Nous subissons actuellement la pesanteur de la galère. Tout le pays est en train de galérer, la Guinée va très mal. Un pays où l’électricité est rationnée, ce qui n’était pas avant. Un pays où il n’y a pas d’internet, c’est extrêmement dangereux. Un pays où la presse est presque muselée etc. En conclusion, on peut dire que notre pays est presqu’à l’arrêt. Les diplomates qui étaient épargnés vivent aujourd’hui cette galère avec la restriction de l’internet et le manque de courant », a dénoncé l’ancien secrétaire général du gouvernement sous le régime d’Alpha Condé.

« Nous demandons donc aux autorités de voir cette galère de la population et de revenir à de meilleurs sentiments. C’est ce qui est bon pour nous tous. Revenir à de meilleurs sentiments, c’est quoi ? C’est de rendre le pouvoir au professeur Alpha Condé parce que là où ils se trouvent, ils ne peuvent plus. Nous les gouvernés, nous n’en voulons plus et eux ils ne peuvent plus. Il y a un blocage total », a déclaré l’ancien ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Furieux contre les autorités du moment, ce membre influent du bureau politique national du Rpg arc-en-ciel déverse ses venins sur le président de la transition Colonel Mamadi Doumbouya et ses compagnons. « Ils se créent donc une solution révolutionnaire et c’est dans cette situation révolutionnaire qu’on est en train de vivre aujourd’hui. Il faut savoir exploiter la situation révolutionnaire. C’est pourquoi nous invitons toutes les forces vives de la nation à se donner la main pour bien exploiter cette situation révolutionnaire pour que le changement intervienne le plus rapidement possible dans notre pays », a lancé Lansana Komara.

 

DMK