mardi , 27 février 2024

Page noire : l’artiste chanteuse, Mama Diabaté est décédée ce mardi à Conakry


La triste nouvelle est tombée ce mardi 05 décembre, l’artiste, chanteuse Ma Diabaté, celle qui manie plusieurs instruments musicaux avec sa voix importante est décédée ce mardi 5 décembre à Conakry à l’âme à l’hôpital Sino-guinéen des suites de maladie ce, après des jours de coma.

La disparition physique de Ma Diabaté plonge sa famille, proches collaborateurs, ses fans et le monde culturel guinéen.

Mais était feue Mama Diabaté ? Née en 1959 à Faranah (Haute-Guinée) Mama Diabaté a commencé sa carrière musicale avec le groupe local Ensemble Instrumental De Faranah, jouant du balafon aux côtés de Sona Diabaté. Au cours des années 80, elle s’installe dans la ville côtière de Conakry et devient la chanteuse principale du groupe Horoya Band, établi de longue date.

Elle a formé son propre groupe en 1991 et a enregistré sa première cassette, La Biche De Manding, en février 1993. Elle est devenue un énorme succès dans toute l’Afrique de l’Ouest et est sortie internationalement sur CD sous le nom de Koffi Cola Na Yo en 1995. Elle présentait un mélange de musique traditionnelle.

Des chants de louange du Manding et des compositions propres de Diabaté, traitant de problèmes tels que la polygamie et le traitement des enfants, le tout interprété par la voix grave et brute de Diabaté, accompagné par un petit groupe à prédominance électrique. Une cassette locale de suivi a été moins bien accueillie et n’a jamais été diffusée à plus grande échelle.

 

Kaloumpresse.com