mardi , 27 février 2024

Durée de la transition : le Rpg arc-en-ciel aussi opposé à « tout glissement du calendrier »

En conférence de presse le jeudi dernier, le Front national pour la défense de la transition (FNDT) a réclamé un nouveau chronogramme de la transition sous prétexte que celui en cours n’est plus tenable. C’est l’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD), une coalition politique dirigée par l’ancien premier ministre Cellou Dalein Diallo qui a martelé en première position le mercredi 29 novembre « qu’aucun glissement de calendrier ne sera accepté ».

Ce samedi 2 décembre, l’ancien parti au pouvoir, le Rpg arc-en-ciel a emboîté les pas de l’ANAD. « Au RPG, nous avons déjà donné notre position à ça il y a longtemps. Encore une fois, le Rpg arc-en-ciel n’acceptera aucun glissement du calendrier de la transition. C’est ça notre position. Les 24 mois ont été négocié sans notre avis. Mais pour permettre la transition d’évoluer, nous avons accepté les 24 mois (2 ans). Alors aujourd’hui, si on fait le compte à rebours, il ne reste plus que 12 mois. Nous ne savons pas en 12 mois comment toutes les activités inscristes dans le chronogramme seront exécutées. Et les 24 mois, nous l’avions dit ici il y a plus de trois mois que les 2 ans là ne seront pas respectés. Voilà, nous sommes devant cette situation aujourd’hui », a déclaré Lansana Komara, secrétaire administratif du Rpg arc-en-ciel.

Néanmoins, le Rpg arc-en-ciel demande aux autorités «le respect scrupuleux» des 24 mois de la durée de la transition. « Nous comptons donc sur leur sens de patriotisme afin qu’ils ne créent pas d’autres problèmes à l’issue des 24 mois. Comme il (Colonel Mamadi Doumbouya ndlr) l’a dit, un Officier c’est la parole. Il a dit et il a fait, c’est ça l’Officier. Nous avons bon espoir que nos Officiers vont respecter les paroles données », a déclaré l’ancien ministre secrétaire du gouvernement, Lansana Komara.

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89