samedi , 20 juillet 2024

Rio Tinto et CR18 célèbrent le lancement des travaux de construction du chemin de fer entre Beyla et Kérouané

Kérouané, République de Guinée ─ Rio Tinto et son partenaire constructeur CR18 célèbrent la fin des travaux préparatoires de la ligne de chemin de fer de 75 km prévue entre Beyla et le futur embranchement de la Compagnie du TransGuinéen à Kérouané. Afin de marquer le lancement des travaux de construction, les équipes de Rio Tinto et CR18 ont invité ce jour responsables et élus locaux à visiter les bases-vie de construction tout récemment finalisées.

En seulement 6 mois, les équipes de CR18 et Rio Tinto ont en effet achevé la construction des quatre bases-vie, disposant chacune d’une capacité d’accueil pouvant monter jusqu’à 1 600 personnes. Elles abriteront les travailleurs de la future ligne de chemin de fer entre Beyla et Kérouané et sont stratégiquement positionnées afin que chacune d’elles permette la construction d’une section de 20 km de voie ferrée.

Les travailleurs locaux et internationaux emménageront ensemble, de manière progressive, dans ces nouvelles installations jusqu’à fin octobre 2023. L’aménagement des camps et les services qui y seront proposés ont été conçus afin que tous profitent de conditions de vie agréables (trois repas par jours pris en charge, services de blanchisserie, changement hebdomadaires des draps, etc.) et répondent aux normes internationales en vigueur pendant toute la durée des travaux.

En ce qui concerne la construction de la ligne de chemin de fer, Rio Tinto a finalisé son programme d’acquisition des terres nécessaires au projet ce lundi 25 septembre, soit une semaine en amont du planning prévisionnel. Ceci démontre le succès des programmes collaboratifs menés par les équipes Communauté et Performance Sociale de Rio Tinto, qui ont impliqué dès le début les leaders des communautés locales à un groupe de travail sur les programmes de compensation.

En parallèle, 65 km de route d’accès ont d’ores et déjà été créés et 20 % des travaux de déblayage nécessaires à la construction de la ligne et de l’embranchement ferroviaire ont été finalisés, en dépit des défis techniques générés par la saison des pluies. Ainsi, les travailleurs de CR18 et de Rio Tinto peuvent désormais s’atteler à la construction des 75 km de voie ferrée et ses infrastructures associées (voie d’évitement, ponts, tunnels, routes, etc.).

Conformément à l’engagement de Rio Tinto en faveur du contenu local et du transfert de compétences, Rio Tinto et CR18 ont mobilisé pour ce projet 820 personnes dont plus de 70 % de Guinéens. Plus de 66 000 heures de formations ont été réalisées entre janvier et septembre 2023. A noter, grâce aux nombreux programmes dispensés autour de la sécurité, les équipes ont dépassé le million d’heures travaillées sans incident avec arrêt de travail.

Chris Aitchison, Directeur Général de Rio Tinto Simfer, déclare : « Nous sommes fiers d’avoir finalisé les travaux préparatoires en avance sur notre calendrier et de lancer dès aujourd’hui les travaux de construction du chemin de fer entre Beyla et Kérouané. Cela n’aurait été possible sans le travail précis et la collaboration parfaite avec les équipes de CR18, qui ont mis à notre disposition leur grande expérience de la construction ferroviaire en Afrique de l’Ouest. Ensemble, nous allons poursuivre nos efforts afin de délivrer des installations et un rail répondant aux plus hautes normes internationales, qui permettront une liaison efficace entre notre mine de Beyla et la future ligne de la Compagnie du TransGuinéen. »