dimanche , 21 juillet 2024

Organisation de la CAN 2025 : l’Algérie prend «une décision surprenante»

À la veille du comité exécutif de la Confédération africaine de football qui doit attribuer l’organisation des CAN 2025 et 2027, l’Algérie a décidé de se retirer de la course. Une décision surprenante qui laisse la voie royale au Maroc.

Les rumeurs bruissaient depuis quelques jours, c’est désormais officiel ce mardi 26 septembre. L’Algérie a décidé de ne plus postuler pour l’organisation de la CAN 2025 ou 2027. « La Fédération algérienne de football (FAF) a officiellement transmis à la Confédération africaine de football (CAF) un courrier par lequel elle l’informe de sa décision de retrait de la candidature de l’Algérie pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations Total Energies (CAN), des éditions 2025 et 2027 », a ainsi annoncé la FAF.

C’est une grosse surprise à quelques heures de la décision de la CAF qui doit annoncer ce mercredi 27 septembre les élus pour l’organisation de la CAN 2025 et 2027.

Depuis quelques mois, le pays des Fennecs s’était pourtant lancé dans une opération séduction pour se donner toutes les chances d’accueillir la CAN 2025 ou celle de 2027. « Il y a des installations qui sont là, il y a une compétition (Chan) qui a été organisée dans de bonnes conditions, donc déjà 70% du chemin a été fait », se targuait Farid Ait Saada, coordinateur du comité d’organisation locale du Chan, en janvier dernier au micro de RFI.

Qu’est-ce qui a changé depuis ? D’abord la tête de la Fédération algérienne de football. Walid Sadi a été en effet élu il y a moins d’une semaine comme président de la FAF après la démission de Djahid Zefizef qui a jeté l’éponge après son échec de se faire élire au Comité exécutif de la CAF.

La nouvelle équipe dirigeante explique que son retrait est motivé par « la nouvelle approche de la FAF relative à la stratégie de développement du football en Algérie ». La FAF concentrera désormais ses efforts dans la réorganisation et la redynamisation du football en Algérie, de même qu’elle réitère son engagement indéfectible au profit du développement du football africain », poursuit la fédération algérienne.

Le Maroc sans rival pour 2025 ? Explication diplomatique : ce qui certain, c’est que le nouveau président de la FAF aurait pris la décision de ne pas être présent au Comex de ce mercredi se refusant à défendre un dossier de candidature qui ne lui « appartient pas ».

Avec ce retrait, l’Algérie laisse la voix royale au Maroc qui était son principal rival dans la course à l’organisation de la CAN 2025. Malgré les candidatures de la Zambie et duo Nigéria-Bénin, le royaume chérifien devrait obtenir sans suspense le droit d’accueillir la Coupe d’Afrique plus de 30 ans après avoir organisé l’édition de 1988.

L’Algérie, qui n’a plus organisé de CAN, depuis 1990, devra donc patienter au moins jusqu’à l’édition 2029 pour espérer abriter une nouvelle fois la plus grande compétition africaine.

 

AFP