lundi , 2 octobre 2023

RPG ARC-EN-CIEL : Souleymane Keïta réagit avec fermeté à « sa suspension » du parti et accuse

Suspendu du navire jaune pour ses récentes médiatiques selon nos informations, Souleymane Keïta est sorti de son silence.

Dans un entretien qu’il a accordé à notre rédaction ce samedi 16 septembre, il a tenté de démentir l’information que la rédaction de Kaloumpresse.com a publié mais en vain puisque l’information était incontestable. « Mais votre information là n’est pas vraie. Tu as vue la copie de la suspension ? Et la vidéo que tu regardé, tu as entendu mon nom ? Tu as entendu sanction ? Tu n’as pas entendu mon nom ni la sanction », a-t’il entamé ses propos.

Poursuivant, l’ancien député de la majorité présidentielle sous Alpha Condé a verbalement reconnu sa suspension même si la décision signée et cachée n’est officiellement publiée. C’est pourquoi il a annoncé que cette décision sera constatée par la base de Conakry à Yomou.

« Et mieux, ce ne sont pas les sections à la base qui entérinent la décision du bureau politique. Le bureau politique peut décider et la base conteste. Ça, ça peut se faire. Mais le bureau politique ne décide pas et soumet aux structures de la base. C’est pas comme ça que ça se passe. Les structures au sommet peuvent prendre une décision et que la base conteste. Et c’est ce qui va se passer », a promis Souleymane Keïta.

L’ancien chargé de mission à la Présidence de la République a juré sur les 99 noms de Dieu qu’il n’est pas suspendu du parti. « Moi, je ne suis pas suspendu encore. Parce que le texte n’est pas fait, il n’y a rien. Les sections étaient venus hier pour contester la décision. Mais comme il n’y a pas eu de décision, elles se sont abstenues », a fait savoir ce membre de la direction nationale du Rpg arc-en-ciel peu avant l’assemblée générale de ce samedi.

Et le secrétaire général du Rpg arc-en-ciel rétorque.

« Ça, c’est un problème endogène au parti. Ce qui est important, au niveau du parti, il y a un règlement intérieur. Dès que tu violes le viole, il y a des règles disciplinaires qu’on applique. Ce qui est sûr, c’est la décision est prise et nous allons l’appliquer », a martelé Saloum Cissé au cours d’une interview qu’il a accordé à la presse peu après l’assemblée générale de ce samedi.

« C’est pas Conakry seulement, jusqu’à Yomou, on va contester. Moi, je ne suis pas un nouveau dans le parti. Personne ne peut me suspendre à tort », a répondu Souleymane Keïta avant d’accuser. « C’est Sidiki Touré qui est en panne de légitimité. Il veut passer par le président Alpha Condé pour me détruire mais ça ne marchera pas. Moi, je suis déterminé jusqu’au bout », », a martelé Souleymane Keïta dans un ton ferme.

 

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89