lundi , 15 juillet 2024

Manamba Kanté impressionnée par le nombre de quartiers fait à Conakry par Soul Bang’s : « c’est parce qu’il était dans la rue mais…»

Les responsables de la Fondation Soul Bang’s et Manamba Kanté ( SBMT) pour l’humanitaire étaient devant la presse ce vendredi 15 septembre pour animer une conférence qui avait thème « projet de scolarisation de 200 jeunes à Conakry ». À cette occasion, la griottes Manamba a fait une grosse révélation sur leurs conditions de vie antérieures lorsqu’elle expliquait le contexte de la création de leur Fondation.

« Le fait de mettre cette Fondation aujourd’hui en place est une fierté pour nous. Parce qu’avant tout, je suis une mère de famille. Mon mari et moi, nous avons traversé beaucoup de choses avant d’être là où nous sommes aujourd’hui. Tous les jours on se dit, pourquoi ne pas venir aussi en aide aux gens qui sont dans la rue ? Il n’y pas mal de Guinéens qui ne connaissent Soul Bang’s. Je suis impressionnée par le nombre de quartiers que mon mari a fait à Conakry. Il n’y a pas un quartier où on va sans qu’on ne me dise Soul Bang’s était là. C’est parce qu’il était dans la rue. Pas parce que ses parents l’avaient abandonné, non. Mais les moyens manquaient à ses parents. Pour moi-même on n’en parle pas(rire). Donc, si vous voyez vraiment qu’on a mis en place cette Fondation aujourd’hui, cela dépend un peu de tout ça, de la bonne foi des membres et l’amour qu’on aux enfants. On demande toutes les personnes de bonne volonté de nous accompagner », a révélé Mamba Kanté, vice-présidente de ladite Formation.

À en croire le président de la Fondation Soul Bang’s et Manamba Kanté pour l’humanitaire, les 200 enfants sont déjà identifiés dans les différents quartiers de Conakry. « Pendant plusieurs années, on venait dans l’ombre en aide aux Orphelinats et Associations qui ouvrent pour la cause des enfants. Par la suite, il y a eu la création de la « Fondation Soul Bang’s et Manamba Kanté pour l’humanitaire ». Il y a de cela deux ans, de façon réglo, on existe. Aujourd’hui, on a notre agrément, on a un bureau physique, on a aussi un projet qui consiste à scolariser 200 enfants dans la zone de Conakry. On a déjà identifiés ces enfants scolarisés mais qui ont abandonné les études par faute de moyens et ceux non scolarisés, dans les différents quartiers des cinq Communes de Conakry et des écoles proches de leurs familles où ils vont étudier », a déclaré Souleymane Bangoura dit Soul Bang’s.

Selon les Conférenciers, ledit projet est financé à travers les œuvres d’art de Soul Bang’s et la collecte de fonds organisée par les partenaires du côté de la France. À noter que ces enfants resteront dans leurs familles respectives et seront scolarisés dans des écoles qui sont proches de leurs logements mais le frais annuel de scolarité sera pris en charge par la Fondation, selon le directeur exécutif de la Fondation, Nesta DIABY.

 

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89