jeudi , 25 juillet 2024

Manif des FVG : un acteur de la société civile fait le point de la journée

Les Forces vives de Guinée ont organisé une manifestation ce mardi 5 septembre marquant l’an 2 du CNRD au pouvoir en signe de protestation contre la conduite de la transition en cours. À occasion, la plateforme des jeunes leaders pour le vivre ensemble et le rayonnement de la société dit avoir déployé des observateurs au nombre de dix (10) sur le terrain dont deux (2) par Commune, Matoto, Ratoma, Matam, Dixinn et Kaloum pour remonter des informations.

Au cours d’un point de presse qu’il a organisé à Matoto au terme de la journée, le président de cette structure se réclamant de la société civile a de leur côté dressé le bilan. « En ce 5 septembre, jour de la manifestation des Forces vives de Guinée, sur l’axe Cosa-Bambéto, il y a eu une certaine paralysie de la circulation et des échauffourées y ont éclaté entre des manifestants et des forces de l’ordre. Toujours sur l’axe le prince, au niveau de la T8, notre observateur nous a informés qu’il y a eu un cas de mort dans la nuit du lundi au mardi 5 septembre 2023 suite à un tir à balle réelle. Nous condamnons ce cas de mort. Par contre, du côté de l’autoroute et comme à l’accoutumée, la circulation était très fluide », a déclaré Ibrahima Sory Soumah.

Selon lui, « la plateforme des jeunes leaders pour le vivre ensemble et le rayonnement de la société n’apporte son soutien à aucune fraction du peuple qui organise un évènement de réjouissances dans un mois de septembre pendant que d’autres Guinéens continuent de commémorer leur deuil. Nous lançons donc un appel solennel au président de la transition qui a posé des jalons de refondation de s’appuyer sur celle institutionnelle afin d’organiser les élections dans un délai requis pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel », a conclu Ibrahima Sory Soumah, président de la plateforme des jeunes leaders pour le vivre ensemble et le rayonnement de la société.

 

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89