lundi , 22 juillet 2024

Boubacar Yacine Diallo : « la HAC a un véritable manque de locaux »

La pose de la première pierre de l’extension et de la rénovation de la Haute Autorité de la Communication (HAC) a eu lieu le lundi 4 septembre au siège de l’institution en charge de réguler les médias en Guinée. La cérémonie a présidée par le Premier ministre, Dr Bernard Goumou. À en croire le président de la HAC, ce projet a été financé par le gouvernement avec un coût global estimé à plus de onze (11) milliards de francs guinéens pour un délai d’exécution de huit (8) mois.

Selon lui, l’extension de l’actuel siège de la HAC s’inscrit dans le cadre de l’amélioration des conditions de travail du personnel. « La Haute Autorité de la Communication (HAC) a un véritable manque de locaux. En guise d’illustration, il y’a des bureaux qui sont occupés par deux commissaires. Ceci est inacceptable. C’est la raison pour laquelle nous avons pensé à l’extension du siège de la Haute Autorité de la Communication pour permettre aux commissaires et à l’ensemble des travailleurs d’améliorer leurs conditions de travail. Avec l’exécution de ce projet, les travailleurs de la Haute Autorité de la Communication verront leurs conditions de travail s’améliorer sensiblement. Ce qui s’inscrit dans l’esprit de reconstruction du CNRD et de son Président », a fait savoir Boubacar Yacine Diallo, président de la HAC.

Le nouveau siège de la Haute Autorité de la Communication est un bâtiment R+3 comportant 26 bureaux, une salle monitoring, une salle de conférence et un parking. D’après le représentant de l’entreprise en charge de la réalisation du projet, le délai contractuel sera respecté.

« Nous souhaitons également vous rassurer que nous mettrons à la disposition de ce projet toute notre expertise et notre compétence afin de le mener à bien dans le délai contractuel et dans le respect des normes en matière de qualité. Conscients de l’importance de ce projet pour la HAC, nous nous engageons à travailler en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes afin d’assurer le succès de ce projet », a rassuré Aboubacar Sidiki Sylla, un des responsable de l’entreprise ARCONSE et GTS BTP GIE.

Au nom du Président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya, le Premier ministre a invité les Guinéens à œuvrer à l’édification de cette infrastructure coloniale qui symbolise aujourd’hui la libre expression dans notre pays.

« Ici est le berceau de la liberté à laquelle nous, Guinéens, sommes solidement attachés. Ce symbole doit refléter cette valeur, c’est le sens que nous donnons à ce projet d’extension. Merci de l’avoir fait sortir des tiroirs en vue de le concrétiser sous le CNRD. Vous conviendrez bien avec moi que c’est une chose d’avoir un bel édifice et des équipements modernes comme le centre de monitoring que nous devons aménager. Mais dans le cadre des médias, c’est une autre chose d’avoir des organes de presse de qualité. Cela doit être un défi auquel nous devons tous œuvrer à relever sur le terrain de la construction d’une nation fiable », a déclaré le premier ministre, Bernard Goumou.

 

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89