jeudi , 18 juillet 2024

Gabon : Général Oligui Nguema, Président de la Transition, a prêté serment

Au Gabon, cinq jours après le coup d’État du 30 août 2023 contre le président Ali Bongo Ondimba, le général Brice Clotaire Oligui Nguema, qui dirige le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI), a prêté serment sur une « charte de la transition » en tant que « président de la transition » du pays, ce 4 septembre 2023 à Libreville. « Je jure devant Dieu et le peuple gabonais de préserver en toute fidélité le régime républicain, de respecter et de faire respecter la charte de la transition et la loi », a déclaré le nouvel homme fort du pays, qui a également affirmé qu’il préservera « les acquis de la démocratie ».

Ce 4 septembre 2023 à Libreville, le général Brice Clotaire Oligui Nguema a prêté serment, serment de préserver le régime républicain, de respecter la charte de transition, au Gabon. Cette prestation s’est faite sur ce texte qui n’a pas été publié jusque-là. Un serment applaudi chaleureusement dans la salle et par plusieurs coups de canon à l’extérieur.

Finalement, les juges de la Cour constitutionnelle ont présidé à la cérémonie, à l’exception de sa présidente qui a été écartée. Dans la salle, également, il y avait des autorités administratives, militaires, diplomates, l’ancien gouvernement dissous récemment, le Premier ministre Alain-Claude Bilie-By-Nze et la vice-présidente Rose Christiane Ossouka Raponda qui venaient d’être écartés par le putsch militaire. Une manière de marquer leur acceptation de la transition qui débute.

Même chose pour les leaders de la plateforme d’opposition Alternance 2023, à l’exception du candidat Albert Ondo Ossa. Des leaders qui ont marqué hier leur ralliement à la transition, pour « le bien supérieur de la nation », ont-ils dit.

La prestation de serment a été suivie d’un discours. Dans sa tenue rouge de commandant de la garde républicaine, le général Oligui Nguema est revenu sur les raisons du coup d’État du 30 août. « Le processus électoral était inique, l’armée a pris ses responsabilités et le peuple a adhéré. Les militaires n’ont fait que respecter leur serment », a dit le nouveau chef de la transition.

Il a promis un nouveau gouvernement dans les prochains jours, avec de l’expérience et des compétences, et une transition devant déboucher sur un référendum sur une nouvelle constitution. « Le peuple demande que sa voix soit garantie à travers des institutions fonctionnelles », a-t-il déclaré, sans donner d’indication sur la durée de la transition.

Le nouveau président de transition Brice Clothaire Oligui Nguema doit désormais présider un défilé militaire, devant une foule assez nombreuse rassemblée devant le palais présidentiel.

 

AFP