vendredi , 21 juin 2024

Crise au PUP : le camp de Moussa Solano peint en noir la gestion de Fodé Bangoura et exige…(déclaration)

C’est pour nous une immense joie ce lundi 04 septembre 2023 de nous retrouver dans la grande mobilisation initialement dédiée à une conférence de presse, d’informations de I’opinion nationale et internationale sur la crise que traverse le PUP et, c’est le remercier exceptionnellement les braves femmes militantes du PUP qui, par engagements a suscité le réveille des membres fondateurs et hauts cadres du Parti PUP pour la relance et la redynamisation, des structures et instances dirigeantes du Parti.

C’est pourquoi, nous, Membres fondateurs et hauts cadres du PUP, avons suivies avec attention soutenue depuis le 12 août 2023, le débrayage des femmes militantes du PUP au niveau de la capitale, exigeant à travers un discours relayé par les médias, le renouvelle des organismes nationaux du Parti par la tenue du Congrès.

Ce débrayage des femmes militantes de premières heures résulte entre autres de: La léthargie politique que vit le PUP ; la totale absence de fonctionnement politique des structures et instances dirigeant parti, l’absence totale du parti PUP dans le paysage politique (de juillet 2015 au juillet n’ayant participer à aucune consultation électorale en Guinée), de la présidentielle communale en passant par les législatives, l’absence de perspectives et de présence existentielle (hibernation totale du Parti marquée notamment par les violations flagrantes, permanentes et irresponsables du respect des textes fondamentaux du parti à savoir les statuts et règlements intérieurs :

Et le subite réveil des femmes militantes du Parti, victimes des menaces de de mort et d’injures publiques : vu ces constats alarmants, nous, membres fondateurs et hauts cadres refusons d’assister spectateurs, de la mort programmée du Parti PUP. À ces dits constats d’hibernation amère, honteux et irresponsable, ces femmes militantes ont marché trois fois sans suite pour rencontrer l’actuel président pour la tenue du congrès.

Toutefois, le manque d’intérêt réservé à leur revendication, a entrainé la récidive de leur présence massive au siége le 19 août 2023. Cette fois, leur mobilisation s’est heurtée à un portail barricadé empêchant leurs accès à la cour du siège. Des vigiles réquisitionnés pour la cause se sont employés à assommer avec violence, menace de mort, des injures publiques et des jets de pierres aux innocentes militantes dont le seul péché aura été d’avoir eu le scrupule de demander la tenue du Congrès en raison de la péremption du mandat de l’actuelle équipe dirigeante du PUP.

Dès lors, les membres fondateurs et hauts cadres du PUP condamnons avec la dernière énergie ces pratiques irresponsables infligées aux femmes militantes du Parti et exigeons impérativement : l’ouverture immédiate du siège du Parti: La mise en place d’un comité national de normalisation pour la résolution de cette crise politique au sein du PUP, en fin nous, membres fondateurs et hauts cadres du parti, délocaliserons à compter de ce jour, le centre de notre réunions au siège du Parti. Un communiqué explicite sera fait à propos.

Je vous remercie

Fait à Conakry le 4 septembre 2023