dimanche , 14 juillet 2024

Le rappeur, Djanii Alfa aussi prend distance du FNDC

Le mouvement anti troisième mandat de l’ancien président d’Alpha Condé, le Front national pour la défense de la constitution perd petit à petit ses éléments clefs. Après le départ du Coordinateur Abdourahamane Sanoh à la tête du mouvement citoyen pour céder la place aux jeunes suite au renversement d’Alpha Condé par un Coup d’État au début de son troisième mandat.

L’ancien président Condé avait acquis ce projet en dépit des actions de protestations menées par l’opposition d’alors et le FNDC dans le but de contrecarrer la réalisation dudit projet. Le rappeur Guinéen a évoqué les raisons de la prise de cette décision personnelle dans une vidéo postée sur sa page Facebook.

« Au nom de ma responsabilité, je vous annonce aujourd’hui, mercredi 30 août 2023 que je suspends ma participation au FNDC et à tout mouvement social de la société civile. À compter d’aujourd’hui, ce que je dis et fais ne doit être reproché qu’à moi seul », a déclaré Alpha Midiaou Bah alias Djanii Alfa.

« Cette décision est surtout animé par le fait parfois on peut avoir le bon message et être le mauvais messager. Que personne ne s’appuie sur moi pour régler ses différends avec un mouvement de la société civile, un parti politique ou une ethnie », a-t-il laissé entendre.

Djani Alfa a fait cette déclaration depuis l’étranger où il se trouve en exil. En plus de lui, tous les ténors du FNDC y sont à l’exception Ibrahima Diallo empêché de quitter le pays. C’est le cas de l’actuel Coordinateur du FNDC, Oumar Sylla alias Foniké Menguè qui a longtemps et à plusieurs reprises séjourné à la maison centrale de Conakry, Bilo Bah, Sékou Koundouno, Abdoulaye Oumou. Par contre, d’autres responsables du même FNDC ont jugé utile de rejoindre le navire du CNRD, les autorités du moment, au pouvoir.

Pour rappel, le FNDC a été créé en 2019 par des leaders politiques qui ont cédé la tête du mouvement aux acteurs de la société civile pour mener le combat contre le troisième mandat du Président de la République d’alors Alpha Condé, selon Dr Ibrahima Sory Diallo, président du parti ADC BOC.

 

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89