lundi , 24 juin 2024

Guinée : le CNT adopte le programme budgétaire 2024-2026

Les Conseillers nationaux de la Transition ont tenu une plénière consacrée à l’examen et adoption du programmation budgétaire pluriannuelle 2024-2026.

Selon la Commission du plan, des affaires financières et du contrôle budgétaire saisie sur le fond, le volet recettes est projetée « à 108 131,81 Mds de GNF sur la période 2024-2026 et augmenteraient en moyenne de 11,75%. Ces recettes sont constituées de recettes fiscales pour 98 651,81 Mds, de dons, legs et fonds de concours pour 3 616,56 Mds et des autres recettes pour 5 863,44 Mds. Ces recettes à mobiliser en 2024 devraient croître de 13,82% par rapport au PLFR 2023. Pour les années 2025 et 2026, les taux de progression seraient respectivement de 9,52%
et de 14,93% », a-t-elle mentionné.

Tandis que le volet dépenses est évalué « à 132 604,59 Mds de GNF sur la période, soit une évolution
moyenne de 10,56%. Elles se décomposent en budget général pour 128 502,94 Mds (96,91%)
et en Budget d’Affectation Spéciale (BAS) pour 4 101,65 Mds (3,09%). Les dépenses du budget général : elles se répartissent sur la période en dépenses courantes pour 73 618,20 Mds (57,29%) et en dépenses d’investissement pour 54 884,74 Mds (42,71%) », d’après ladite Commission.

A l’issue de l’examen du document, les Conseillers nationaux ont fait des recommandations au nombre de 14 points. Ce sont :

1)-Prendre les dispositions nécessaires pour favoriser l’autosuffisance dans les secteurs de l’énergie et de l’eau

2)-Renforcer et accélérer la construction des infrastructures routières dans les zones à fort potentiel agricole et dans les localités où le problème de désenclavement se pose avec acuité

3)- Procéder à la création d’une banque agricole

4)- revoir les prévisions de recettes budgétaires projetées en 2024 pour des raisons de sincérité budgétaire

5)- Réviser à la baisse la projection des soldes budgétaires vu la rareté des ressources de financement sur le marché financier national et international

6)- Doter suffisamment les services de protection civile en ressources budgétaires

7)- Construire des écoles post-primaires pour des personnes vivant avec un handicap à Conakry et à l’intérieur du pays ainsi que des infrastructures sportives adaptées à leur état

8)- Mener des réflexions pour intégrer des programmes éducatifs dans la grille des émissions de la RTG au lieu de la création d’une nouvelle chaine télévisée éducative dédiée à la jeunesse

9)-Baisser le taux directeur de la BCRG afin de permettre aux banques de financer le secteur privé à des taux raisonnables

10)- Procéder au recrutement des enseignants contractuels de façon rigoureuse et transparente dans la perspective de la rentrée scolaire 2023-2024

11)- Envisager la construction d’un centre de conférence internationale

12)- Doter les îles de Loos d’infrastructures de base

13)- Construire des marchés de produits agricoles et des chambres froides en nombre suffisant pour assurer l’écoulement et la conservation des produits du secteur primaire

14)- Prendre des mesures pour accélérer la construction des logements des Préfets et Gouverneurs ainsi que la rénovation des villas sily.

 

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89