jeudi , 18 juillet 2024

L’OMVS et l’avenir du barrage Koukoutamba : les précisions du Président Doumbouya

À travers un communiqué publié le mardi dernier, les autorités du pays ont annoncé la suspension de la participation de la Guinée à l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS).

Lors du Conseil des ministres tenu le jeudi 20 juillet, le Président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya est revenu en détail sur les raisons qui ont motivé la prise de cette décision.

« Le Président de la transition a d’abord parlé de deux sujets. Le principal étant la suspension de la participation de la Guinée à l’organisation sous régionale de l’OMVS. Une décision qui est liée d’abord à l’absence de mobilisation sérieuse des financements nécessaires à la réalisation du barrage de Koukoutamba et puis au fait que nous estimons que notre pays n’est pas suffisamment représenté aussi bien dans le personnel que dans les instances dirigeantes d’une organisation dont le cœur d’activité se trouve dans notre pays.

Le troisième point qui a amené cette décision, c’est aussi l’absence et le refus d’ouvrir le capital des sociétés de l’OMVS à notre pays. On ne peut pas souscrire à des actions et comme on n’est pas actionnaire dans ces sociétés-là, on ne peut pas agir sur les pays dans lesquels ils vont investir. Donc, nous pensons que tous ceux-ci n’est pas équitable et que l’organisation ne répond pas à nos besoins.

La décision du Président de la République a été de dire ceux-ci : – il a instruit le Premier ministre et le ministre de l’Energie, de réfléchir à un redimensionnement du barrage conformément aux besoins de la Guinée. Et le barrage est déclaré d’utilité publique.

Dans ce cas, il a instruit le Premier ministre et le ministre de l’Energie de rechercher des sources de financement pour que l’on puisse nous même conduire le projet pour répondre aux attentes exclusives de la Guinée. Cela veut dire simplement que les dimensionnements anciens pour le compte de l’OMVS sont à abandonner et le barrage va être dimensionné pour le besoin de la Guinée », rapporte le porte-parolat du gouvernement.

M. Kouyaté