samedi , 20 juillet 2024

TPI de Mafanco : nouveau renvoi du procès du FNDC, maître Abdoulaye Keita dénonce «une justice à deux vitesses»

Le procès qui oppose l’ancien Commissaire spécial de l’aéroport Ahmed Sékou Touré de Conakry à Ibrahima Diallo, responsable des opérations du Front national pour la défense de la constitution ( FNDC) s’est poursuivi au Tribunal de première instance de Mafanco ce jeudi, 13 juillet. Pour cette deuxième audience, Ibrahima Naby Traoré, puisque c’est de lui qu’il s’agit a brillé de nouveau par son absence dans la salle d’audience. Un fait qui a irrité l’avocat du FNDC.

« Voilà une justice à deux vitesses. L’ex-Commissaire spécial de l’aéroport Ahmed Sékou Touré qui a été convoqué le 22 juin, nous étions là, il a refusé systématiquement de comparaître devant cette juridiction. Le dossier a été renvoyé pour ce 13 juillet. Aujourd’hui encore, le même commissaire spécial a refusé de comparaître. Nous avons compris qu’il n’accorde aucune importance à cette juridiction », a dénoncé maître Abdoulaye Keita.

Avant de poursuivre. « Supposons que c’était un membre du FNDC, le Tribunal allait décerner un mandat contre ce dernier. Mais puisque c’est un officier, le parquet demande le renvoi au 20 de ce mois. Donc, nous dénonçons ce comportement du parquet d’avoir non seulement demandé le renvoi et également faire un entretien avec l’ex-Commissaire qui n’est pas venu aujourd’hui. J’avais dit dans la salle que c’est le Parquet qui a cautionné. Et effectivement c’est lui qui a cautionné l’absence du Commissaire aujourd’hui devant la juridiction », a-t-il ajouté.

L’avocat conclu déjà que le prévenu ne va également pas se présenter à la prochaine audience. Parce qu’il est en complicité avec le parquet de Mafanco, estime maître Abdoulaye Keita. Mais « s’il ne vient pas le 20, nous allons passer à la vitesse supérieure. Nous allons trouver d’autres solutions. Nous avons beaucoup de solutions s’il ne vient pas le 20 juillet », a fait savoir maître Abdoulaye Keïta, avocat de la partie civile au sortir de cette deuxième audience.

Il faut le rappeler, ce deuxième jour devrait être consacré à l’ouverture des débats de fond du dossier mais l’affaire a été finalement renvoyée au 20 juillet, le mois en cours, du fait que de non comparution de Ibrahima Naby Traoré,
ex-Commissaire spécial de l’Aéroport international Ahmed Sékou Touré.

 

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89