vendredi , 24 mai 2024

Enquête sur partis politiques : le RPG ARC-EN-CIEL et cie conviés au MATD

Face à la presse le mercredi 5 juin, le Ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a fait le point de la mission d’inspections et de collectes des données effectuées auprès des partis politiques du 22 mai au 25 juin dernier.

Les résultats révèlent, selon Mory Condé, que sur 187 partis politiques agréés, 79 ont été visités. Parmi ces 79 partis politiques sillonnés, 48 ont fourni des adresses erronées.

Par contre, 44 partis politiques sont sans adresse, a déclaré le Ministre Condé.

Par ailleurs, poursuit le patron du MATD, il a été constaté au cours de la mission
qu’une dizaine de partis politiques sont en contentieux.

Il s’agit du Parti guinéen pour la renaissance et le progrès (PGRP), du Front guinéen pour la Renaissance et le Progrès (FGRP), du Parti guinéen pour la démocratie et de l’équilibre (PGDE), du Parti de renouveau et de développement (PRD), du Parti de développement et de l’équité (PDE), du Parti guinéen du travail ((PGT), le Parti national de Guinée (PNG), du Parti guinéen pour la cohabitation pacifique et le développement (PGCD), du Parti guinéen de démocratie et de Citoyenneté ( PGDC), du Parti pour l’union et le développement (PUD) et le Parti national pour le progrès (ANP), au nombre de 11.

Toutefois, Mory Condé a mentionné que certains partis politiques n’ont pas été sillonnée par la mission dont il invite aux responsables de ces formations politiques de se présenter à la Direction nationale des affaires politiques du Ministère au plus tard le lundi 17 juin à midi pour établir un calendrier de visite à leurs sièges.

Le RPG Arc-en-ciel, Alliance nationale de développement et de solidarité (ANDS), Parti de l’unité de la démocratie et du développement de la Guinée (PUDDG) et Congrès populaire africain (CPA) sont entre formation qui n’ont pas encore reçu la mission du MATD.

Passer ce délai, le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation sera dans l’obligation d’appliquer la loi dans toute sa rigueur, a martelé Mory Condé.

 

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89