dimanche , 14 juillet 2024

Faranah : plusieurs femmes sensibilisées sur la notion de prévention des conflits

Une délégation de Women In Mining Guinée conduite par la Coordinatrice de la structure Madame Sayon Bérété est présentement en Haute Guinée. Le but de cette tournée est de sensibiliser les femmes des zones impactées par les exploitations ou les infrastructures minières sur les barrières socio-économiques et les défis liés au chemin de fer du projet Simandou. Pour cette première étape, la délégation s’est rendue à Faranah où elle a tenu un atelier de sensibilisation avec la participation de 75 femmes des Communes urbaine et rurales impactées.

« L’objectif est de sensibiliser des femmes leaders afin qu’elles soient aux avant-postes pour la prévention de conflits, la captation du contenu local par l’emploi et par les sous-traitances. Mais aussi la participation significative des femmes dans la captation des fonds économiques de développement local (FODEL). Pour être plus près des femmes, des communautés rurales impactées sont représentées chacune par deux femmes afin de leur permettre la transmission des contributions de cet atelier aux femmes de leurs localités. Notre conviction que tout programme n’a de succès que lorsque les bénéficiaires s’y retrouvent, nous conduira, dans les jours et semaines qui suivent, à la mise en place d’une représentation de Women In Mining Guinée à Faranah avec des points focaux dans les communes rurales impactées », a-t-elle expliqué.

Hadja Djenaba Doussou Keïta s’est réjouie d’avoir pris part à cet atelier de sensibilisation. « Je suis satisfaite de la rencontre car nous avons compris beaucoup de choses sur le danger lié au chemin de fer une fois que c’est implanté. La dame nous a expliqué comment faut t-il se comporter au moment ou le train sera là. Donc, que faut-il faire ? Nous a notre on va continuer à faire la sensibilisation dans nos localités et groupement. Dire aux gens que les gens doivent faire passer le message afin de préparer l’esprit des gens à l’arrivée du train électrique qui est différent de l’ancien train qui roulait entre Conakry Faranah et Kankan. Certes, c’est pas maintenant mais il faut préparer l’esprit des gens. Et quand ce train là sera là, ça pourra apporter beaucoup de choses au riverains », a-t-elle déclaré.

La rencontre a eu lieu à la bibliothèque Valéry Giscard d’Estaing de Faranah.