vendredi , 24 mai 2024

Mines : la promotion des femmes dans le secteur au menu d’une rencontre à Conakry

Ce jeudi 15 juin marque la journée internationale des femmes dans le secteur des Mines. À cette occasion, l’Association Women in Mining (WIM) Guinée a organisé rencontre d’échange entre des responsables de Sociétés minières élargie à d’autres entités. La cérémonie s’est déroulée à l’hôtel Riviera de Kaloum en présence de la Ministre de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables, celle de l’enseignement supérieur, du secrétaire général du Ministère des Mines et de la Géologie et l’ancien premier ministre Lansana Kouyaté.

« Aujourd’hui, on a célébré la journée internationale des femmes dans les mines qui a été établie par Women in Mining en Angleterre. Pour nous, c’était une occasion de marquer cet événement en invitant les acteurs évoluant dans le secteur minier. Notamment des Communautés impactées par les Sociétés minières, les entrepreneurs qui fournissent des services dans ce secteur et les employés qui y évoluent. Nous avons avons mis à profit un panel pour discuter des défis que toutes ces couches énumérées ci-haut rencontrent dans ledit secteur et comment enlever les barrières qui empêcheraient l’inclusion féminine dans le secteur minier. Pendant le panel, j’ai entendu des responsables de Sociétés minières dire que sur 100 employés, il n’y a que 23 femmes. Quand on prend Rio Tinto et Guinea Allumina Cooperation sur 100 employés, il n’y a que 12 femmes. Il cela veut dire qu’il y a un vrai défi à relever par rapport à l’augmentation, la représentativité des femmes dans le secteur minier. C’est cet accent qu’on veut mettre et aussi à faire un plaidoyer. Parce que ce ne sont pas nos Sociétés minières seulement. Même au niveau de nos politiques en général à travers le gouvernement sur le contenu local pour voir dans quelle mesure on peut enlever ces barrières qui empêche d’atteindre l’inclusion du genre », a expliqué Aissata Béavogui, président de l’Association Women in Mining (WIM) Guinée

L’animation dudit panel conjointement a été faite par des responsables d’entités privées, le tout coordonnée par Diaka Sidibé, Ministre de l’enseignement supérieur, de recherche scientifique et de l’innovation. L’accent a été également mis sur la question d’adéquation entre la formation et l’emploi au cours des échanges entre panelistes.

Pour le président du Conseil d’administration de l’observatoire guinéen des Mines et Métaux, les sujets et questions abordés ont été pertinents.


« Soyez sûr que des questions les plus essentielles dans le domaine des Mines ont été évoquées et les réponses ont été satisfaisantes. Ce qui a attiré surtout mon attention, c’est d’abord l’organisation puis les présentations des panelistes. Les sujets et les questions étaient très pertinents. De l’autre côté, l’inégalité du genre qui a été évoquée est un problème qui relève des lois d’un pays. Quel que soit le secteur que vous preniez, il y a l’inégalité. C’est un combat. Un combat ne peut-être gagné que quand les lois du pays ne tremblent pas devant des cas flagrants », a fait savoir Lansana Kouyaté, ancien ministre par ailleurs président du parti de l’espoir pour le développement national (PEDN).

Quant à la Ministre de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables, Aïcha Nanette Conté a salué l’initiative de la structure organisatrice. Elle a réitéré l’engagement de son département à poursuivre la promotion des femmes dans les secteurs de développement, particulièrement au niveau des mines.

 

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89