lundi , 24 juin 2024

Sénégal : 9 morts dans les violents heurts après la condamnation de l’opposant Sonko

Au lendemain des affrontements qui ont fait 9 morts au Sénégal, le gouvernement a pris des mesures ce matin pour tenter d’enrayer la colère après la condamnation à deux ans de prison ferme de l’opposant Ousmane Sonko, candidat à la prochaine présidentielle et plus que jamais menacé d’inéligibilité.

Ce devait être le jour de vérité, l’épilogue d’une affaire politico-judiciaire qui tient le Sénégal en haleine depuis deux ans. Sauf que la sentence prononcée hier risque, au contraire, de continuer à affecter encore longtemps le climat social.

Après la condamnation pour corruption à deux années d’enfermement de l’opposant Ousmane Sonko, par ailleurs candidat à la présidentielle de 2024, la colère était partout. Des violences avec les forces de l’ordre ont éclaté dans plusieurs villes du pays faisant 9 morts. Et ce matin, le gouvernement a décidé de hausser le ton.

 

Radiofrance.fr