mercredi , 24 juillet 2024

Bernard Goumou aux travailleurs : « vos réclamations constituent des points d’attention pour le Président de la Transition »

La 137èm journée internationale de la fête du travail a été célébrée ce lundi 1er mai par le Mouvement syndical guinéen. Ces festivités qui se sont déroulées au stade du 28 septembre de Conakry a connu la présence du Premier Ministre.

Dans leurs différents discours, les responsables syndicaux ont évoqué quelques préoccupations des travailleurs avant de poser des doléances aux autorités de la Transition.

En réponse, Bernard Goumou pour qui la fête du travail symbolise la lutte continue pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleuses et travailleurs partout dans le monde, les a rassuré.

« J’ai suivi et j’ai écouté avec beaucoup d’attention de l’ensemble de vos doléances. Je mesure bien le poids et la portée de chaque mot prononcé ici. Plusieurs préoccupations sont abordées par vos représentants. Mais soyez en rassurés que toutes ces réclamations constituent des points d’attention pour le Président de la Transition, du CNRD et de son gouvernement. Nous sommes déterminés à refaire de mieux les aspirations des travailleuses et travailleurs de notre pays », a déclaré Dr Bernard Goumou.

Selon le Premier Ministre, plusieurs points du protocole d’accord signé entre le Gouvernement de la Transition et le Mouvement syndical le 07 avril 2022 ont été satisfaits. Et cela, dit-il, en dépit du contexte économique international difficile.

À savoir, mentionne-t-il, l’augmentation du SMIG de 25%, en passant de 440 000 à 550 000 francs guinéens, l’augmentation de l’allocation familiale à plus de 100% et autres.

« L’ouverture prochaine des négociations sera une opportunité de faire la revue des actions et celles changées sur les nouveaux plans que nous venons d’entendre ici qui avant tout sont légitimes pour les travailleurs », a annoncé Bernard Goumou.

Il faut le rappeler, la célébration de la journée internationale du travail tire son origine de la grève générale du 1er mai 1886 aux Etats Unis, précisément à Chicago, impulsée par les anarchistes largement suivie avec une forte mobilisation d’environ 340 000 dans tout le pays selon des écrits.

 

Djely Mamadou Kouyaté

628 38 09 89