mercredi , 19 juin 2024

Lansana Komara : « pour mobiliser le budget du chronogramme de transition, il faut au moins 5 ans, ça veut dire…»

Le Ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Mory Condé a présenté le niveau d’avancement du chronogramme de la transition hier vendredi. C’était à la faveur d’une conférence de presse qu’il a organisé à cet effet. À cette occasion, Mory Condé a dévoilé le budget de la mise en œuvre des dix points de la Transition dont le coût global s’élève à : cinq mille huit cent douze milliards quatre cent cinquante six millions cent quatre vingt mille six cent soixante un francs guinéens (5 812 456 180 661 GNF).

En assemblée générale du Rpg arc-en-ciel de ce samedi 29 avril, l’ancien Ministre, Secrétaire général du gouvernement du régime d’Alpha Condé trouve ce montant exorbitant dans une conjoncture économique mondiale. D’ailleurs, Lansana Komara déduit qu’avec cette allure, les élections sont loins d’être organisées.

« Le Ministère de l’administration a promis la fois passée qu’ils vont respecter les délais de 24 mois de la durée de la transition. D’ailleurs, ce n’est plus 24 mois. Si vous faites le décompte, il ne reste plus que moins de 20 mois. C’est pour dire que l’année est rapide. Mais ce qui est curieux, c’est quand le Ministre de l’administration du territoire dit qu’on a besoin de près de six cent (600) millions de dollars pour la mise en œuvre du chronogramme de transition. Incroyable, c’est extraordinaire. Ça veut dire tout simplement que nous sommes encore loin et très de l’organisation des élections en République de Guinée », a déclaré ce membre du bureau politique national du Rpg arc-en-ciel.

Selon secrétaire administratif du parti d’Alpha Condé, pour recouvrer un tel montant, il faut au moins Cinq ans. « C’est pourquoi, de l’avis de plusieurs économistes qui maîtrisent bien les rouages de finances publiques en Guinée, ce montant constitue près de la moitié du budget annuel de notre pays. Donc, imaginez-vous à quand les élections. Et, pour mobiliser ce montant, il faut un minimum 5 ans alors qu’il ne reste que moins de 20 mois pour aller à ces élections. Compte tenu de la conjoncture actuelle sur le plan national comme sur le plan mondial, il est difficile pour un régime de transition de lever ces fonds », a indiqué Lansana Komara.

 

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89