vendredi , 14 juin 2024

Guinée : tenue d’une conférence-débat sur « la Constitution sensible au genre »

La rencontre a durée deux jours et elle s’est tenue du jeudi 27 au vendredi 28 avril dans les locaux du palais du peuple, siège du Conseil National de la Transition, structure organisatrice de la rencontre. C’était en collaboration avec la Fondation Internationale pour les Systèmes Électoraux (IFES), à travers le projet d’appui à la transition et aux processus électoraux (STEP), financée par l’Agence Américaine de Développement International (USAID).

Cette rencontre d’échange entre femmes intervient dans un contexte d’élaboration de la nouvelle constitution. Les débats ont particulièrement porté sur les questions d’équité et d’égalité de genre qui devraient être prises en compte dans la nouvelle constitution. « Nous avons eu des échanges très fructueux avec l’expérience de nos sœurs, nos petites sœurs, nos filles qui ont apporté des idées. À travers des témoignages, nous avons compris que c’est premier du genre en Guinée de réunir les femmes de cette dimension, recueillir leurs avis pour que ces avis soient consignés dans l’outil qui va nous orienter les années à venir. C’est une initiative à saluer et à encourager en cette perspective de l’élaboration d’une nouvelle constitution », a déclaré é Hadja Maïmouna Yombouno, première vice-présidente du Conseil National de la Transition (CNT).

Les participantes par la voix de leur porte-parole du jour ont fait part de leur satisfaction au terme des deux jours d’échange fructueux entre femmes réunies au sein des différentes organisations. « Nous vous garantissons que le travail que vous avez demandé sera rendu à votre satisfaction et que nous allons mettre tout en œuvre pour que cette nouvelle constitution soit sensible au genre. Car, il y a une volonté politique avérée du côté du Conseil National de la Transition (CNT) et du côté du CNRD, (la junte au pouvoir ndlr) », a mentionné Nanfadima Magassouba.

De son côté, la conseillère principale en démocratie, des droits humains et en gouvernance de l’USAID, a rassuré la volonté de son institution d’accompagner la Guinée. « Nous rassurons que nous serons aux côtés de la Guinée au long de cette transition avec notre projet d’appui à la transition et au processus électoral », a rassuré Alpha Luyoyo.

À noter qu’un comité de suivi des différentes recommandations issues de la présente conférence-débat sera mis en place dans les jours qui suivent pour veiller à leur mise en œuvre afin qu’elles puissent être prises en compte dans la nouvelle constitution, selon la vice-présidente du CNT.

 

Djely Mamadou Kouyaté

628 38 09 89