mercredi , 24 avril 2024

Rencontre tripartite : les Forces vives de Guinée claquent la porte et menacent

Depuis plus d’un mois le gouvernement et les Forces Vives sous la médiation des religieux sont en pourparlers dans le but de trouver un terrain d’entente de la conduite à tenir du processus de la transition mais en vain. En dépit des belles paroles que des religieux confiaient à la presse à la fin de chaque rencontre, les lignes ne bougeaient pratiquement pas.

Le départ donc des Forces vives des pourparlers était prévisible pour un observateur avertit. Parce qu’en plus des murmures que ces acteurs sociopolitiques faisaient dans les oreilles des uns et des autres dans la Cour du Centre islamique à la fin de chaque rencontre, le Rpg arc-en-ciel avait pris le devant pour dénoncer officiellement le manque de volonté du gouvernement à satisfaire les préalables du dialogue que les Forces Vives ont mis sur la table.

Dans leur Communiqué de retrait de ce vendredi 28 avril, les Forces vives ont déclaré que près de deux mois de la suspension de la manifestation donnant chance au dialogue, elles constatent qu’« aucun résultat n’est obtenu et aucune perspective allant dans ce sens ne pointe à l’horizon, faute de volonté politique des autorités de la Transition ».

C’est pourquoi, elles menacent de relancer les mots d’ordre de manifestations pour exiger la satisfaction des préalables à la tenue d’un dialogue crédible, sous la présidence de la CEDEAO et en présence du G5, à l’effet de définir les conditions d’un retour diligent à l’ordre constitutionnel.

 

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89