jeudi , 13 juin 2024

Dialogue social sur l’eau : ouverture à Conakry d’un atelier d’échange entre la SEG et ses clients

L’atelier de mise en place du dialogue social pour une amélioration de la relation de la société des eaux de Guinée (SEG) avec ses clients s’est ouvert ce lundi 24 avril sur le thème « état des lieux autour de l’accès à l’eau » à Conakry. La rencontre a été présidée par le directeur général de la SEG, Aboubacar Camara. Il est revenu sur l’objectif de la tenue de cet atelier.

« C’est de promouvoir un dialogue social entre les usagers de l’eau et nous qui sommes producteurs. La gestion de l’eau étant transversale, il faut qu’elle soit gérée de manière concerté pour qu’on puisse dialoguer pour qu’on puisse savoir ensemble où ça coince et comment le débloquer. L’objectif de cet atelier d’aujourd’hui, c’est comment trouver des solutions aux problèmes. Nous avons des pistes de solutions à notre niveau. Mais est-ce ces solutions sont partagées avec les clients mêmes qui sont des bénéficiaires ? On ne le sait pas. Le Chef de l’État a été très clair, la question de l’eau, il faut que ça soit matérialisée par le robinet à domicile. Donc, on ouvre cet atelier pour échanger avec tout le monde afin qu’on trouve des solutions de manière concerté », a expliqué Aboubacar Camara, directeur général de la Société des eaux de Guinée (SEG).

Une dizaine de participants venus des différents secteurs notamment du Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, des Communes de Conakry et des organisations de la presse prennent part à cet atelier de Cinq. Binta Barry consultante est aux côtés de la SEG pour l’aider à mettre en place le dialogue social. Elle parle de son attente de la SEG et aux participants au terme du présent atelier.

« On attend de ce dialogue une mobilisation citoyenne. Qu’ils comprennent les difficultés de la SEG. Qu’il ait adhésion autour de la politique de la SEG et qu’on ait aussi plus de responsabilités au niveau de la population. Qu’on évite le gaspillage de l’eau. Ce qu’on attend au terme de cet atelier que la SEG puisse être auprès de la population, qu’elle puisse comprendre les besoins de la population aussi que la population comprenne que la SEG ne refuse pas de façon délibérer de donner de l’eau mais elle a besoin de plus de moyens », a-t-elle déclaré.

Selon le directeur général de la Société des eaux de Guinée (SEG) la rencontre sera élargie sur les représentants d’autres secteurs dans les jours à venir. Cet atelier de cinq jours qui se tient dans un réceptif hôtelier de Conakry prendra fin le 28 avril prochain.

 

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89