mercredi , 24 avril 2024

Affaire du courant à Kankan : les précisions du directeur général d’EDG

Le directeur général de l’électricité de Guinée (EDG) était face à la presse ce lundi 10 avril pour communiquer sur le manque du Courant à Kankan. D’après Laye Sékou Camara est mission technique est déjà allée évaluer la situation de Kankan en terme d’approvisionnement du courant électrique. D’après le constat, il ressort que la ville de Kankan est alimentée par des groupes de secours d’une capacité de 1 MW, a mentionné le DG d’EDG. Selon Laye Sékou Camara, c’est seul le projet d’interconnexion Guinée- Mali qui pourra sortir la Haute Guinée de l’obscurité.

« Ces groupes électrogènes ne sont pas faits pour alimenter une ville. Ils sont faits pour secourir dans les grands bâtiments ou des hôpitaux. Mais, compte-tenu de la situation, on a mis un ensemble de groupes de secours pour pouvoir alimenter le groupe tant bien que mal. C’est le projet d’interconnexion Guinée-Mali qui peut sortir la Haute-Guinée de l’obscurité. Mais, ce n’est pas avec un central thermique qu’on peut faire sortir une ville de l’obscurité, à moins qu’il y ait des grandes centrales thermiques qui sont capables de donner le courant 24 heures sur 24 et qui sont capables de tenir la charge. Donc, le problème de délestage est devenu un peu rude avec la chaleur. Et, le Kankan est devenu une très grande ville. J’avait dit avant la grève, nous avions déjà fait une planification où nous avons demandé d’améliorer substantiellement le temps d’alimentation des villes qui ne sont pas sur la ligne. Et, ce programme était prévu pour ce mois de ramadan », a expliqué le directeur général d’EDG.

Par ailleurs, Laye Sékou Camara s’est prononcé sur les coupures intempestives du courant électrique dans les différents quartiers de Conakry . Selon lui, ces coupures ne sont nullement liées au départ du bateau turc comme pensent certains. Au contraire, le directeur général d’EDG soutient que ce délestage lié aux travaux en cours. « Ce sont des demandes de coupures pour travaux et quelques pannes que nous avons dans le réseau. Ce n’est pas lié au départ du bateau. Le bateau n’a rien avoir avec les coupures », a déclaré Laye Sékou Camara, directeur général d’EDG.

Il faut le rappeler, la ville de Kankan a été récemment secouée par des manifestants réclamant le courant électrique. Au cours de leur protestation, ils ont brûlé l’effigie du Président de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya. Un acte qui a irrité de nombreux observateurs.

Pour ramener le calme dans le Nabaya, des éléments de la gendarmerie appuyés du groupement des forces d’intervention rapide (GFIR) et ceux des forces spéciales, a-t-on appris, dépêchés depuis Conakry y ont fait une descente musclée pour quadriller la ville. Quelques jours après, le gouverneur de la région administrative de Kankan a été suspendu de ses fonctions par le Ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation pour «inaction» pendant la période de troubles à Kankan.

 

Mamadou Kouyaté

628 38 09 89