jeudi , 30 mai 2024

Hon.Aly Kaba du RPG précise « ce n’est pas maintenant que je réapparaîsse…»

 

Après la publication d’un article ce lundi dans les colonnes de votre Site électrique Kaloumpresse.com sur le retour de l’ancien député Aly Kaba au siège du Rpg arc-en-ciel, commenté l’ex Ministre Marc Yombouno, ce dernier a décidé de réagir à propos en y apportant des précisions. « À lire ledit article, c’est comme si depuis le 5 septembre 2021 (date du coup d’État contre Alpha Condé ndlr) je n’étais pas arrivé au siège du Rpg arc-en-ciel », a souligné l’ancien président de la mouvance présidentielle de la défunte neuvième législature.

Selon l’ex député de la majorité quand il y a eu le Coup d’État contre l’ancien président, Alpha Condé le 5 septembre 2021, lui Aly Kaba s’est rendu au siège du parti dès le 8 du même mois.

« J’ai appelé pour que je puisse vous donner certaines informations qui peut-être avec le temps vous n’avez pas pu accéder. Pour la petite histoire, ce n’est pas maintenant que je réapparaîsse comme c’est dit dans l’article. Pour ceux qui ont suivi le processus, à partir du 8 septembre, j’étais au siège du Rpg arc-en-ciel et jusqu’au mois de juillet. À peu près chaque jour, chaque semaine j’allais trois fois dans les réunions, même du Comité de crise. Je participais à toutes les étapes. Même la Convention du mois de mars qui a installé le bureau exécutif provisoire si vous avez les images, le rapport mentionnant la motivation ou les attributions de ce conseil exécutif, c’est moi qui les ai lu. Donc, c’est pas maintenant que je revienne. Le Coup a eu lieu le dimanche, mercredi j’étais au siège », a-t-il précisé.

À en croire Aly Kaba, son voyage sur Kouroussa a été validé par ses collègues dans le but d’y aller travailler pour le parti. « J’étais en déplacement, je viens juste d’arriver et c’était la première assemblée générale depuis mon arrivée. Quand ils m’ont vu, ils étaient très contents, les membres du bureau politique national du Rpg arc-en-ciel. Il (Marc Yombouno ndlr) a même dit de faire en sorte que les anciens députés soient mobilisés. Depuis que j’ai quitté, qu’il y a des difficultés pour pouvoir les mobiliser. Et quand je partais à Kouroussa, c’était avec la permission des collèges pour aller travailler sur le terrain. Parce que depuis le Coup d’État du mois de septembre jusqu’au mois de juillet, je n’étais pas arrivé dans la circonscription de Kouroussa », a conclu l’ancien président de la mouvance présidentielle à l’Assemblée nationale.

 

Djely Mamadou Kouyaté

628 38 09 89