jeudi , 30 mai 2024

Préalables des FVG avant le dialogue : « Cela dénote un peu de mauvaise foi » dixit Bernard Goumou


Comme annoncé, le Premier Ministre était au Centre islamique de Donka ce jeudi pour s’entretenir avec les Forces Vives de Guinée (FVG) sur le processus de la transition. Mais les acteurs sociopolitiques réunis au sein de plateforme de la société civile ont brillé de par leur absence. Un acte que Bernard Goumou a déploré. Malgré tout, le Chef du gouvernement a martelé qu’il est disposé à revenir cent (100) fois pour s’assoir sur de la même table de négociations avec les Forces Vives de Guinée afin de trouver solution à la cerise qui mine la Guinée. Cependant, Dr Goumou a parlé de « mauvaise foi » de la part des Forces Vives de Guinée du fait qu’elles ont décliné des préalables avant de venir au dialogue.

« Quand vous venez en négociation vous ne devez pas parler de préalables, nous ne devons pas nous aussi décrire la position du gouvernement aux religieux. Je pense que c’est autour de la table que nous pouvons parler de tout cela. Quand vous voulez aller en négociation et que vous fixez déjà des préalables, cela dénote un peu de mauvaise foi. Nous disons que toutes les portes sont ouvertes pour qu’on s’assaille et qu’on échange sur des questions essentielles de la Guinée. Nous avons pris la ferme résolution qu’il n’y aura pas de sujets tabous. Nous avons invité des les leaders religieux et des les sages pour être arbitres entre nous. Tout ce que les religieux vont dire au gouvernement et à nos frères, les deux parties doivent accepter. Nous sommes dans une période exceptionnelle, comme l’a dit le chef de l’État nous avons deux objectifs, mettre tout en œuvre les bases d’un développement économique radieux de la Guinée et celui du retour à l’ordre constitutionnel. Mais nous ne pouvons cela que dans la cohésion entre les fils du pays », a expliqué le Premier Ministre Bernard Goumou.

 

Djely Mamadou Kouyaté

628 38 09 89