jeudi , 25 avril 2024

Palais Mohamed V : voici la clé de répartition des 71 millions de dollars mis à la disposition de la Guinée par le FIM


Le Président de la Transition, le Colonel Mamadi Doumbouya a officié, le 13 février 2023, la cérémonie de signature d’un protocole d’accord entre le ministère de l’économie et des finances, celui de l’agriculture , du Programme Alimentaire Mondial et certaines entités publiques.

Suite à un appui financier du Fonds monétaire International (FMI), la Guinée bénéficie de 71 millions de dollars au titre du nouveau guichet de financement des ripostes aux chocs alimentaires de la Facilité de crédit rapide.

A cette cérémonie, le ministre de L’Économie et des Finances, Moussa Cissé, a rappelé les circonstances de l’obtention de ce fonds, découlant de la volonté du Chef de l’État et de son Gouvernement de changer la donne dans le secteur agricole guinéen, qui reste le véritable levier permettant de lutter contre l’insécurité alimentaire et la faim.

Le ministre a expliqué la grille de répartition de ce fonds acquis, qui se présente comme suit : 20 millions serviront à l’achat des intrants et engrais agricoles ; 20 millions seront mis à la disposition du Programme Alimentaire Mondial pour la réalisation de ses projets ; 25 millions à l’ANIES en vue de soutenir les ménages ; 6 millions en appui aux indigents pour l’achat de produits médicaux et des vivres.

Pour sa part, le Représentant résident du FMI en Guinée s’est dit satisfait de collaborer au nom de son bureau avec les autorités de la Transition qui ont manifesté un réel souci de soutenir les populations.

Il a énuméré ensuite les raisons de cette assistance financière qui découle entre autres du choc climatique que connaît le monde, de l’épidémie de Covid-19 et de la guerre en Ukraine. Des facteurs qui ont contribué à faire flamber les prix des denrées de première nécessité. C’est pourquoi le FMI apporte toute l’assistance nécessaire afin d’améliorer les perspectives de récolte et lutter contre la pauvreté, tout en accompagnant les États à une meilleure gestion des Finances publiques. Le FMI compte ainsi appuyer la Guinée dans sa politique de stabilité macroéconomique.

Pour le Représentant du PAM, la signature de ce protocole d’accord à travers l’obtention de ce fonds arrive à point nommé. Car elle permettra de lutter contre la malnutrition aiguë en subvenant aux besoins alimentaires d’un million deux cent mille (1.200.000) Guinéens, soit 11% des personnes les plus vulnérables.

A préciser aussi que 150.000 élèves seront touchés ainsi que 790.000 personnes dans les ménages, a indiqué le Représentant du Programme Alimentaire Mondial en Guinée.

𝗗𝗖𝗜- 𝗣𝗥𝗚