mardi , 28 mars 2023

Kassory conduit dans un centre hospitalier : Charles Wright rassure « son état n’est pas alarmiste »

Le dernier Premier Ministre d’Alpha Condé incarcéré à la maison centrale de Conakry il y a de cela plusieurs mois a été admis à la clinique Pasteur ce dimanche 19 février. Selon nos informations, Dr Ibrahima Kassory Fofana de maux de ventre qui serait à un problème alimentation, d’après le Ministre de la Justice, de Garde des Sceaux et du droit de l’homme. À en croire Charles Wright, l’état de santé de Kassory n’est pas alarmiste.

« J’ai suivi par voie de presse plusieurs informations relatives a l’état de santé de Dr Ibrahima Kassory Fofana dont le dossier est clôturé par la chambre de l’instruction et renvoyé devant la juridiction du jugement. Laquelle décision est attaquée par voie d’appel devant la chambre spéciale de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières ( CRIEF). Il ressort que ce dimanche 19 février 2023, le prévenu s’était plaint des maux de ventre qui a conduit le médecin a l’examiné. Il avait estimé un problème alimentaire qui lui donnait des maux de ventre dont sa tension était à 16.10. J’ai demandé aussitôt au Directeur de l’administration pénitentiaire, qu’il soit admis à la clinique Pasteur pour pousser des examens médicaux pour savoir un peu plus sur sa maladie. Dès son arrivée à la clinique, je me suis rendu à son chevet où j’ai eu au préalable un entretien avec le corps médical qui m’a rassuré que son état n’est pas alarmiste. Qu’il a été décidé suivant le protocole médical de le soumettre à des examens approfondis pour s’assurer de quoi dont il souffre », a expliqué le Ministre de la justice.

Après le corps médical, le Garde des Sceaux s’est entretenu avec le patient. « En suite, j’ai eu un entretien fructueux avec Dr Kassory Fofana qui m’a témoigner sa satisfaction liée à ma visite et m’a rassuré qu’il va bien. Car les premiers soins à lui administrer ont permis de stabiliser sa tension à 13 et la cessation des vomissements », a déclaré Charles Alphonse Wright.

Selon le Ministre de la Justice, Kassory ne souhaitait même pas que cette information relative à son hospitalisation soit relayée par voie de presse. « Très malheureusement les colporteurs de la crise et du dénigrement ont voulu utiliser cette nouvelle pour tenter d’intoxiquer l’opinion d’où les présentes précisions », a mentionné Charles Wright.

« Le département de la justice et des Droits de l’Homme a toujours veiller au respect des droits des détenus surtout leur droit aux soins médicaux. Il continuera à apporter tous les soutiens nécessaires pour le respect de ce droit.
L’opinion sera informée dans la limite du secret médical de l’évolution de sa situation qui n’est pas alarmiste selon la source médicale. En attendant les résultats, il reste à la disposition de la structure sanitaire pour observation médicale », a conclu le Ministre des droits de l’Homme.

 

Djely Mamadou Kouyaté

628 38 09 89