mardi , 20 février 2024

Turquie : le joueur ghanéen Christian Atsu finalement retrouvé mort dans les décombres

Le footballeur ghanéen Christian Atsu, joueur du club turc de Hatayspor, a été retrouvé mort samedi sous les décombres de l’immeuble où il vivait à Hatay, près de deux semaines après le séisme qui a frappé le sud de la Turquie le 6 février.

« Le corps sans vie d’Atsu a été retrouvé sous les décombres. On retire encore ses affaires. Son téléphone a aussi été retrouvé », a affirmé Murat Uzunmehmet, son agent en Turquie, cité par l’agence privée turque DHA, mettant fin à près de deux semaines d’inquiétude et de recherches pour les proches du footballeur de 31 ans.

« C’est avec le cœur lourd que je dois annoncer à tous (…) que le corps de Christian Atsu a été retrouvé ce matin », a de son côté indiqué sur son compte Twitter Nana Sechere, l’agent ghanéen d’Atsu.

« Je présente mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches. Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier tout le monde pour leurs prières et leur soutien », a-t-il ajouté.

Selon les médias turcs, l’ancien joueur de Chelsea et Newcastle en Angleterre a été découvert sous les décombres de la résidence Rönesans, une tour de 12 étages qui s’est effondrée dans le séisme.

« L’ambassade du Ghana en Turquie, qui a transmis la triste nouvelle, indique que le corps a été retrouvé tôt ce matin », explique dans un communiqué le ministère ghanéen des Affaires étrangères.

Hommages de Porto, Chelsea, Newcastle
« Le frère aîné et la soeur jumelle de Christian Atsu, ainsi qu’un attaché d’ambassade, étaient présents sur le site au moment où le corps a été récupéré », précise le texte.

L’ambassade ghanéenne en Turquie et la Fédération ghanéenne de football avaient initialement assuré que l’attaquant avait été retrouvé vivant 24 heures après le tremblement de terre, mais ces informations s’étaient par la suite révélées fausses.

Le promoteur de la résidence de luxe transformée en ruine, où 800 personnes seraient ensevelies, a été arrêté la semaine dernière alors qu’il tentait de quitter la Turquie.

Le séisme, suivi de puissantes répliques, a tué plus de 40.000 personnes en Turquie et en Syrie, selon les derniers bilans officiels diffusés vendredi, faisant également des milliers de blessés et de sans-abris par un froid glacial.

Atsu avait été recruté en septembre dernier par le club turc de Hatayspor, basé dans la province de Hatay (sud), près de l’épicentre du violent séisme qui a frappé le 6 février la Turquie et la Syrie, loin du Ghana, où il avait grandi dans une famille de dix enfants.

Formé dans son pays natal au sein d’une académie du club néerlandais du Feyenoord, le petit ailier d’1,65 m, arrivé à 17 ans en Europe en 2011 au FC Porto, avait rapidement séduit certaines des plus grandes écuries du continent, suscitant par sa vivacité balle au pied des comparaisons avec Lionel Messi.

C’est Chelsea qui l’avait finalement attiré en 2013 mais le club londonien l’avait immédiatement envoyé en prêt au Vitesse Arnhem aux Pays-Bas.

Meilleur joueur de la CAN
Balotté ensuite de club en club, Atsu, passé sans convaincre par Everton, Bournemouth, et Malaga, ne disputera au final aucun match officiel sous les couleurs des Blues.

Prêté en 2016 à Newcastle, il y est transféré l’année suivante pour près de huit millions d’euros. Il n’inscrit que trois buts en quatre saisons avec les Magpies, avant de s’exiler en Arabie saoudite en rejoignant l’équipe d’Al-Raed, puis Hatayaspor.

Plusieurs de ses anciens clubs, dont, Porto, Chelsea et Newcastle, lui ont rendu un hommage samedi matin par voie de communiqué.

En équipe nationale du Ghana, Atsu, impliqué par ailleurs dans plusieurs actions caritatives, aura eu une carrière bien plus accomplie.

Le joueur est ainsi retenu pour quatre éditions de la Coupe d’Afrique des nations.

Il est titulaire en finale en 2015 contre la Côte d’Ivoire mais est remplacé en prolongations, juste avant la séance de tirs au but homérique perdue par les siens.

Désigné meilleur joueur de la CAN-2015, Atsu est retenu dans l’équipe type de la CAN en 2017.

Il est également du voyage pour le Mondial-2014 au Brésil ou les Black Stars ont été éliminés dès le premier tour. Atsu laisse une veuve et trois enfants orphelins.

 

AFP