jeudi , 20 juin 2024

Guinée : le SPPG condamne la barbarie affligée aux journalistes le jeudi (Déclaration)


Ce jeudi 16 février 2023, plusieurs journalistes ont été menacés, agressés et injuriés sur le terrain alors qu’ils couvraient la manifestation du FNDC (Front national pour la défense de la constitution).

Abdourahmane BAH (correspondant de TV5 monde) lui, s’est même vu dépossédé de la carte mémoire de sa caméra par des éléments du BATA (Bataillon des troupes aéroportées).

Informé de ce mauvais comportement des militaires déployés par les autorités, le bureau exécutif du SPPG a chargé le camarade Luis De Fines du service conflits et négociations du syndicat d’aller récupérer l’outil de travail de notre confrère. Ce dernier a récupéré la carte dans la soirée avec tous les risques qui caractérisent la circulation sur la route le prince en ce jour de manifestation. Le bureau le remercie pour ce sacrifice consenti au nom de l’engagement syndical.

Le bureau du SPPG tient une réunion virtuelle pour analyser ces autres cas d’atteinte grave à la liberté de la presse afin de définir une conduite à tenir.

En attendant, le syndicat des professionnels de la presse de Guinée condamne fermement cette barbarie et demande aux autorités d’en sanctionner les auteurs et de prendre toutes les dispositions pour permettre aux journalistes d’exercer librement notamment pendant les manifestations de rue.

#Vive_la_liberté_de_la_presse!
#Vive_le_SPPG!
#Camarades_Salut!