vendredi , 21 juin 2024

Guinée : le budget du 4è recensement général de la population et de l’habitat s’élève à plus de 330 milliards GNF

La  Ministre du Plan et de la Coopération Internationale a animé une conférence à le jeudi 26 janvier. Le recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-4) était le principal sujet de cette rencontre la presse. Selon Rose Pola Pricemou « le recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) est l’ensemble des opérations consistant à recueillir, grouper, évaluer, analyser, publier et diffuser des données démographiques, économiques et sociales se rapportant, à un moment donné, à tous les habitants d’un pays. Le RGPH est la source d’informations la plus exhaustive nécessaire pour la prise de décisions d’ordre politique, administratif et économique concernant la population. Selon les directives des Nations Unies, un RGPH doit être organisé tous les 10 ans. Depuis son accession à l’indépendance en 1958, la Guinée n’a réalisé que trois RGPH, respectivement en 1983, 1996 et 2014 », a indiqué la Ministre du Plan et de la Coopération internationale.
Selon le calendrier établit par des autorités de la transition, à cet effet, les opérations de ce recensement général de la population et de l’habitat ont déjà démarré depuis février 2022 et se poursuivra jusqu’en août 2025. D’après elle, le budget global du RGPH-4  s’élève à 330,4 milliards GNF soit 38, 6 millions USD. « Le budget global du RGPH-4  s’élève à 330,4 milliards GNF soit 38, 6 millions USD dont près de 93% couvrent les activités préparatoires à hauteur de : 45,2 milliards GNF soit 5,3 millions USD, la Cartographie censitaire : 78.9 milliards GNF soit 9,2 millions USD, le dénombrement : 148,8 milliards GNF soit 17,4 millions USD, le fonctionnement et renforcement des capacités : 32,8 milliards GNF soit 3,8 millions USD »,a fait savoir Rose Pola Pricemou.
Par ailleurs, elle indique que l’Etat s’est engagé à contribuer financièrement à hauteur de 60 % dans le cadre de la réalisation de ce projet recensement général. Déjà, a-t-elle mentionné, 54,9 milliards déjà mobilisés au titre de la Loi de finances rectificative de 2022 pour faciliter l’acquisition des équipements informatiques, des matériels roulants ainsi que la rénovation du bureau central du recensement. Et des bailleurs de fonds, la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, le Système des Nations Unies se sont engagés à financer le Gap à 40%, 15,4 millions de dollars, a rappelé Rose Pola Pricémou.
Selon la Ministre du Plan et de la Coopération internationale 40 mille agents recenseurs seront déployés sur le territoire à cette occasion et que  afin de permettre l’obtention des données les plus essentielles pour le développement durable de la Guinée.
Mamady.K