vendredi , 27 janvier 2023

Sous le régime d’Alpha Condé, « mon épouse a perdu sa grossesse de cinq mois parce que j’ai dit le droit »

Le Ministre de la Justice poursuit sa tournée à l’intérieur du pays. Après Gueckedou, Charles Wright et sa suite se sont à N’Zérékoré dans le cadre d’une mission d’inspection du fonctionnement des juridictions à la base. Là également, le Garde des Sceaux s’est entretenu avec les autorités locales. Au cours ces échanges, Charles est revenu sur ses mésaventure en tant juge sous le régime d’Alpha Condé.
Selon Charles Wright, il a été victime de persécution à l’époque parce qu’il refusait de céder à l’intimidation du défunt régime en condamnant des innocents. Jusqu’à date, deux faits majeurs lui reviennent à l’esprit. Le premier concerne la perte de la grossesse de sa femme à cinq mois et le second est relatif à sa propre sécurité. Pour des raisons de sécurité, Charles Wright était à l’époque de dormir en dehors de sa maison, dit-il.
« Moi, Je me bats pour l’indépendance de la justice. Moi, en tant que juge, j’ai été martyrisé par le professeur Alpha Condé pour me dire de violer mon serment, j’ai refusé. Mon épouse a perdu sa grossesse de cinq mois parce que j’ai dit le droit. J’ai laissé ma maison pour dormir dehors pour des raisons de sécurité. J’ai été victime de ça, mais je n’ai jamais cédé parce que c’est ce qu’on peut me faire ici, ça peut passer. Mais, dans ma tombe ce n’est pas quelqu’un d’autre qui va m’accompagner. Je serai seul avec ma conscience. Je préfère subir tout ici et prier Dieu pour que mon âme ait un repos éternel que de mentir ici pour faire plaisir à un président ou à qui que ce soit au détriment des citoyens », a expliqué le Ministre de la Justice, Charles Wright au micro de nos de Mosaïqueguinee.