jeudi , 2 février 2023

Justice de paix de Gueckedou : Charles Wright en colère suspend plusieurs responsables

Le Ministre de la Justice est à l’intérieur du pays dans le cadre d’une tournée qui l’a conduite dans plusieurs préfectures. À Gueckedou, Charles Alphonse Wright s’est entretenu avec les autorités locales sur les conditions de détention provisoire des personnes en conflit avec la loi. Au cours de sa mission d’inspection, le Chef du département de la Chancellerie guinéenne a fait un constat alarmant sur le traitement des citoyens placé en détention provisoire. Sur place, Charles Wright a suspendu le régisseur, le greffe et une équipe de la garde pénitentiaire.
« Les gardes qui sont là sont suspendus. Vous les mettez à la disposition de la gendarmerie. Vous prenez la réquisition à la force publique et dès demain ou après demain, une équipe viendra ici. Ils sont tous suspendus, vous les déférez devant le tribunal. Monsieur le régisseur, vous n’êtes plus régisseur à partir d’aujourd’hui. Vous montez le service minimum jusqu’à la fin de cette semaine. Monsieur le juge, vous les jugez tous », a ordonné le Ministre de la Justice.
« Vous êtes des criminels. Le criminel, c’est celui qui ne voit pas l’humain. Si vous voyez qu’on ne fait sortir les gens ici, parce que pour sortir ici c’est l’argent. Vous êtes devenus des commerçants ? Je vais vous déplacer tous, vous irez très loin mais vous ne quitterez pas sans être jugés. Vous passerez des séjours avec eux ici en prison. Les gens sont paralysés par vos cupidités (en larmes) », a dénoncé Charles Wright.
Sur le champ, le Garde des Sceaux a instruit le Juge de Paix de Gueckédou de juger les régisseurs. « Ces régisseurs là doivent être jugés ici publiquement. Monsieur le juge si vous ne le faites pas, je vous assure sur l’honneur ça va vous coûter de votre poste. Et je ne vous accorderai plus ma confiance pour une question de promotion », a martelé Charles Wright.
Le Ministre de la Justice estime que des inspecteurs qu’il déploie sur le terrain s gens que j’envoie sur le terrain ne sont pas sincères avec lui dans la remontée des vraies informations qui reflètent la réalité. « Les inspecteurs que j’envoie pour l’inspection ne sont pas sincères avec moi. Tout le monde me dit que ça va. Je vais m’asseoir là-bas, les gens vont continuer à mourir. Des gens sont paralysés à vie, on ne peut plus rien pour eux. S’ils sont condamnés, je suis d’accord qu’il y ait l’application de la loi et personne ne dira que vous ne devez pas appliquer la loi mais que les décisions ne soient pas orientées pour des questions d’argent. Votre chef de greffe ne restera pas ici. Il est suspendu. Vous n’exercerez pas ici », a déclaré Charles Wright au cours d’une rencontre tenue à Gueckedou au cours de la semaine dernière selon Mediaguinee.
Mamady.K