jeudi , 2 février 2023

Soudan du Sud: la capitale Juba vibre au rythme des préparatifs de l’arrivée du Pape François

Au Soudan du Sud, les préparatifs s’accélèrent pour recevoir le pape François. Il sera en visite dans le pays du 3 au 5 février 2023, dans la foulée de celle en République démocratique du Congo. Une occasion pour les représentants des Églises du Soudan du Sud de prêcher la paix et la réconciliation, alors que le pays reste en proie aux violences.
Devenu indépendant en 2011, le Soudan du Sud a sombré dans une guerre civile en 2013 et, malgré la signature d’un accord de paix en 2018, les tensions continuent et les retards pris sur le calendrier de l’accord de paix s’accumulent.
Les représentants des Églises se sont exprimés face à la presse, mercredi 18 janvier, pour confirmer la venue du Pape à Juba – accompagné de l’archevêque de Canterbury et du modérateur de l’Assemblée générale de l’Église d’Écosse – et dire leur espoir qu’elle fasse avancer le processus de paix.
Dans la capitale sud-soudanaise, les travaux d’aménagement des rues et l’installation de grandes affiches de bienvenue à l’adresse du pape François se poursuivent… Ces jours-ci, la ville vit au rythme des préparatifs pour la venue du souverain pontife. Une visite confirmée par les représentants des Églises au Soudan du Sud.
L’évêque de Malakal Stephen Nyodho Ador Majwok a invité les Sud-Soudanais à « se préparer spirituellement » et, pour ceux qui comptent rejoindre Juba, à entamer leur pèlerinage : « Nous vous l’assurons, le Pape va venir. Il ne reste que quelques jours, il faut nous préparer. Ceux qui sont près de Juba, il faut qu’ils commencent à venir à pied. Et ceux qui sont plus loin, il faut aussi qu’ils entament leur trajet. »
L’archevêque de Juba, Stephen Ameyu, a pour sa part souligné les « fortes attentes » des croyants et de tous les citoyens du pays quant à l’impact de la visite papale sur le processus de paix : « Nous sommes prêts à recevoir le Saint Père à Juba. C’est une opportunité de rassembler les Sud-Soudanais dans la paix, la réconciliation et l’amour de leur prochain. Nous espérons vraiment que la venue du Pape va nous faire réaliser la paix dans ce pays et toucher les cœurs des politiciens, pour qu’ils se réconcilient. »
Le programme de la visite prévoit, outre des rencontres avec les dirigeants sud-soudanais, les Églises, les diplomates et la société civile, une rencontre avec des personnes déplacées par la guerre ainsi qu’une « prière œcuménique » au mausolée de John Garang.
RFI