mardi , 7 février 2023

Abdourahamane Sanoh :  » Il y a un besoin de recadrage de la conduite de la transition »

À la faveur d’un point de presse qu’il a animé ce vendredi 13 janvier, Abdourahamane Sanoh a déclaré qu’il y a un besoin de recadrage de la conduite de la transition en cours. Selon lui, le poids de la division sociale sur l’unité et la stabilité de la nation, de la démission de l’élite qui a affecté l’exercice et la jouissance de la citoyennété, de la mauvaise gouvernance qui amplifie la prévarication et aggrave les inégalités.
« Au regard du climat sociopolitique de plus en plus précaire qui prévaut actuellement dans notre pays, il devient urgent que chacun œuvre davantage et avec sincérité, à la consolidation de la cohésion nationale et de la paix, à commencer par les autorités militaires. Il y a un besoin évident de recadrage de la conduite de la transition pour créer de véritables conditions d’un réel apaisement, d’une légitimité des actes, d’une fubilité des acquis. C’est de cette façon que poserons ensemble les vraies bases d’une transition réussie. C’est pourquoi, j’encourage les autorités de la transition à examiner objectivement les fractures devenues nombreuses et à explorer les possibilités d’un recadrage strictement fondé sur l’intérêt de la nation à travers le citoyen guinéen. Ce serait un acte de grandeur sublime que seuls les dirigeants d’exception peuvent poser », a expliqué Abdourahamane Sanoh.
Il faut le rappeler, l’organisation de ce point de presse intervient au lendemain de la relaxe de l’ancien coordinateur du front national pour la défense de la construction (FNDC) qui était poursuivis pour participation délictueuse à une réunion non déclarée.