jeudi , 2 février 2023

Tribunal de première instance de Mafanco : Abdourahamane Sanho relaxé

Le verdict du tribunal de première instance de Mafanco est tombé ce lundi 11 janvier dans le procès de l’ancien Coordinateur du FNDC, Abdourahamane Sanoh. Dès l’ouverture de l’audience, le président du tribunal a constaté que le prévenu a tenu des réunions non déclarées. Cependant, il a indiqué que le législateur guinéen n’a pas prévu des sanctions dans ce sens. Ainsi, le juge a renvoyé le président de la PCUD des fins de la poursuite en ordonnant sa relaxe. L’avocat d’Abdourahamane Sanoh estime que le droit a été dit.
« Je pense que le tribunal est allé carrément dans le sens des plaidoiries que nous avons faites. Nous avons relevé lors de nos plaidoiries que bien sûr le législateur dit que les réunions publiques doivent être déclarées mais ce législateur n’a pas indiqué la sanction qui est encourue par celui qui organise une réunion non déclarée. Donc, il a constaté effectivement que des réunions ont été faites, ces réunions-là n’ont pas été déclarées conformément à l’article 621 du code pénal mais il n’y a pas une sanction qui s’attache à l’inobservation de cette obligation. C’est ce que nous avons cherché à démontrer, à développer lors des grandes plaidoiries qu’on a eues à faire. Malheureusement, le ministère public n’a pas compris de cette oreille. Je pense qu’il aurait dû même classer cette affaire sans suite mais il a voulu que l’affaire vienne au tribunal et voilà que la décision qui a été rendue met purement et simplement Monsieur Sanho hors de cause », a expliqué maître Mohamed Traoré.
Mamady.K