lundi , 6 février 2023

Siguiri: le journaliste Oumar Cissé raconte sa mésaventure

Victime de violences par des agents de police à Siguiri, le journaliste reporter d’images de l’antenne Djoma TV basée dans la préfecture est revenu sur son agression. Selon Oumar Cissé, tout est parti d’une polémique autour d’une marche « autorisée » d’après les organisatrices et « interdite » selon la version du Commissariat central de Siguiri.
À en croire notre confrère, l’itinéraire de la marche a été changé, au moins à deux reprises, à la demande du Commissaire. Malgré tout, dit-il, ce dernier cherchait à étouffer cette manifestation pacifique des femmes balayeuses de Siguiri pour le retour du préfet Colonel Sory Soumah. Et c’est au cours de la dernière interception des marcheuses que la principale organisatrice, Marie a été arrêtée et embarquée.
« Le Commissaire m’a dit jusqu’à présent tu es avec ces gens-là ? J’ai dit que je suis reporter. Il me dit de lui donner la Caméra. J’ai dit non, je ne peux pas vous donner la Caméra. Automatiquement, il a essayé de tirer la Caméra, je n’ai pas accepté. Son agent est descendu, le gars est sorti derrière moi. Il m’a balayé je suis tombé sur la Caméra qui s’est écrasée. Ils m’ont giflé, jeté dans leur pickup. Il y avait un agent là-bas qui m’a frappé. Il m’a roué de coups. Il y a quelqu’un aussi qui voulait m’étrangler mais un d’entre eux l’en a dissuadé. Ce dernier a répondu non, s’il ne se tranquillise pas je vais le tuer. Ils m’ont conduit au Commissariat central. Ils ont vu que le sang coulait sur moi, ils ont exigé à ce qu’on m’amène à l’hôpital », a expliqué le journaliste Oumar Cissé.
« Ma santé est critique pour le moment. Ils m’ont prescrit des produits que je dois prendre et continuer à suivre le traitement », a-t-il déclaré sur Siam-magazine.
Mamady.K