jeudi , 2 février 2023

Kankan : découverte macabre d’un corps en état de putréfaction dans une chambre fermée…

Le corps en état de décomposition avancée de Fanta Kourouma âgée d’une quarantaine d’années, mère de sept enfants a été découvert ce lundi 2 janvier au quartier Kabada 2 dans la Commune Urbaine de Kankan. Selon des informations recueillies sur place, la défunte Fanta aurait reçu plusieurs coups de couteau. Les soupçons pèsent sur son mari.
Le bourreau aurait également battu à mort sa cible à l’aide du bois. Cet acte criminel s’est déroulé dans la nuit 31 décembre 2022 d’après les témoins. L’époux aurait pris la fuite après avoir tué sa femme et enfermer le corps dans la chambre de cette dernière. Ce sont des odeurs désagréables qui ont attiré l’attention des riverains qui à leur ont alerté les autorités locales, apprend-on.
Le service de Commissaire Mohamed Fodé Soumah a été joint par le chef de quartier. Arriver sur les lieux, ils ont également constaté que la porte de la chambre dans laquelle se trouvait le corps de la défunte. Ils ont ordonné de décadenasser la porte ce qui fut fait.
« Nous avons pénétré la chambre et c’est le corps de la dame en question qui habitait cette chambre avec son mari. Mais son mari n’a pas été retrouvé pour le moment. Sur les lieux, nous avons vraiment constaté elle baignait dans le sang et il y avait des couteaux et bois autour d’elle », a expliqué Commissaire Mohamed Fodé Soumah.
Après avoir été examiné le corps sur place, le médecin légiste s’est confié à la presse. « On a trouvé le corps en état de putréfaction sur lequel on a remarqué au niveau de l’alcade gauche une lésion profonde et aussi au niveau de la bouche. Il y a lésion et tout son corps était enflé. Il y avait également des couteaux et du bois à coté du corps. Ce qui veut dire qu’elle a été poignardée et abattu à mort », a ajouté Dr Siaka Samaké médecin légiste au service traumatologie de l’hôpital régional de Kankan.
Sur instruction du Procureur, le corps de la défunte a été remis à la protection civile pour l’inhumation. Ainsi, des enquêtes ont été ouvertes par la police dans le but de traquer le coupable, selon laguineeinfo.