jeudi , 2 février 2023

Dinguiraye : de lourdes peines contre plusieurs accusés de violences

Le Tribunal correctionnel de Dinguiraye a rendu sa décision le vendredi 30 décembre dans du procès qui opposait le Ministère Publics aux présumés auteurs de violences survenues le 9 juin 2022 dans la ville fondée par El hadj Oumar Tall, suite à la mort d’un citoyen, originaire de Siguiri.
Selon nos informations, ils étaient au total 14 sur 19 prévenus à comparaître devant le tribunal correctionnel de Dinguiraye. Au terme des débats et les réquisitions du Ministère Publics le juge a rendu sa décision.
À en croire notre source, six (6) accusés ont été reconnu coupables de « vol aggravé et de destruction ». 5 ont été condamnées chacun à 3 ans de prison ferme parmi lesquels 2 assortis de sursis et au paiement de 3 million GNF. Quant au sixième accusé, il a été libéré pour cause de démence. le juge a demandé les parents de ce dernier de le faire garder dans un centre psychiatrique.
Également, trois (3) autres ont été déclarés coupables mais cette fois-ci pour « des faits de participation délictueuse à un attroupement illégal ». Ceux-là ont écopé individuellement une peine de six (6) mois de prison ferme avec sursis et au paiement d’un million GNF, chacun.
Par contre, le tribunal a prononcé un non lieu partiel pour cinq (5) prévenus. Autrement dit, il n’y pas eu suffisamment de charges qui pèsent contre eux dans cette affaire. Le Tribunal leur a donc accordé « une liberté provisoire pour délit non constitué » en attendant la fin des procédures.
Parlant des 5 autres accusés en fuite, le juge les a reconnu coupable « des faits de participation délictueuse à un attroupement illégal ». En conséquence, il les a condamné par contumace à 6 mois de prison ferme et au paiement d’un million francs guinéens, chacun. Par ailleurs, le tribunal a décerné un mandat d’arrêt contre eux, selon mosaïqueguinee.
Mamady.K