mardi , 7 février 2023

Le CNT adopte définitivement un budget qui projette 5,7% de croissance en 2023 

Le Conseil National de Transition, l’équivalent du parlement sous la transition guinéenne, a adopté mercredi 28 décembre, la Loi des finances initiale exercice 2023. Le texte s’équilibre en recettes et en dépenses à 36 106,74 milliards de francs guinéens contre 30 566,36 milliards de francs en Loi des finances rectificative 2022.

Les projections macroéconomiques contenues dans le document tablent sur une croissance économique de 5,7% du PIB. L’inflation devrait osciller autour de 10,3% en fin décembre, alors que le taux de pression fiscale atteindrait 12,5%.

« Le pays espère des réserves de changes correspondant à au moins trois (3) mois d’importations et un taux de change de 8 867,2 francs guinéen pour 1 Dollar », projette la loi votée par 71 conseillers, soit la majorité des membres de l’institution qui compte 81 places.

En clair, le texte tel que proposé par le gouvernement a été adopté par les « députés » de la transition sans modifications majeures.

Un déficit de 3,84% du PIB

Les recettes sont évaluées à 27 855,95 milliards de francs guinéens, contre une prévision de 26 292,78 milliards GNF dans la LFR 2022.

Les dépenses sont quant à elles estimées à 36 106,74 milliards de francs guinéens.

Le déficit projetée sur l’exercice est estimé à 8 195,79 milliards de francs guinéens, soit 3,84% du PIB.

Pour le financement de ce gap, le gouvernement prévoit de faire recours à des emprunts et des remboursements des prêts accordés.

Emergence Magazine