jeudi , 2 février 2023

Faranah :  de lourdes peines contre Fansidy Oularé qui a « poignardé trois fois sa jeune sœur de 8 ans avant de l’égorger » et deux autres accusés 

Les audiences criminelles qui ont repris le lundi, 12 décembre 2022, au tribunal de première instance de Faranah se poursuivent ce mercredi 14 décembre 2022. Au total, dix dossiers étaient sur la table du président du TPI de Faranah. L’incendie volontaire, le meurtre, le viol, la  séquestration, le vol à main armée et complicité sont entre-autres chefs d’accusation retenus contre les accusés.
 Parmi ces dossiers programmés, le juge a rendu sa décision dans quatre dossiers le mardi, 13 décembre 2022. Cela, au terme deux jours de vifs débats pendant lesquels Fansidy a reconnu les faits pour lesquels l est poursuivit lorsqu’il a été a la barre. « Il a administré trois coups de couteau à sa jeune soeur de 8 ans de même père avant de l’égorger », ont rapporté nos confrères de Guineenews. Le tribunal a d’abord déclaré le nommé Fansidy Oularé coupable des faits de meurtre. Ainsi, Fansidy Oularé a condamné à 30 ans de réclusion criminelle.
Quant à Yaya Diallo, poursuivi pour viol, le tribunal l’a déclaré coupable des faits. Il a, à son tour, écopé 6  ans de prison. Karifala Mara également poursuivi pour le même fait, a été retenu dans les liens de culpabilité pour crime de viol. Lui aussi, 5 ans de réclusion criminelle ont été infligés contre lui.
Par contre, Mohamed Camara, poursuit le même fait de viol sur une mineure, 9 ans, a nié les faits pour lesquels à comparu. Après débats, le tribunal a constaté que Mohamed n’est pas coupable des faits mais à sa charge. il a été purement et simplement libéré la salle même sur instruction du président du tribunal.
Au sortir de la salle d’audience Me Sékou Soumaoro, avocat de la défense a déclaré qu’il est à moitié satisfait parce que sur huit dossiers, il n’y a qu’une personne a été acquittée par le tribunal pour le moment. Qu’il se réserve le droit d’éventuellement relever appel les décisions du tribunal, si les parties ne sont pas contentes. « On va faire appel, on ira devant la cour d’appel », a-t-il conclu.
L’audience se poursuit ce  mercredi, 14 décembre 2022, pour la suite des débats dans les autres dossiers.