mardi , 7 février 2023

Dadis à la barre : « après les évènements…je ne pouvais pas arrêter Toumba, parce qu’il était puissamment armé »

À la barre ce mardi Dadis dit n’avoir posé aucun acte pour empêcher le massacres du 28 septembre 2009 au moment où les hommes étaient déjà au stade pour éviter le « carnage ». Après donc ces évènements malheureux, il a fait savoir qu’il a mis des stratégies en place pour arrêter Toumba Diakité, son aide de Camp, d’alors. « Après les évènements, j’ai tout de suite pris des dispositions pour arrêter l’élément principal qui était sous mon commandement et qui avait des hommes avec lui. Il (Toumba ndlr) s’est préparé conséquemment. Je ne pouvais pas l’arrêté parce qu’il était puissamment armé », a déclaré l’ancien président de la transition, le Capitaine Moussa Dadis Camara, Chef d’état-major des forces armées guinéennes, par ailleurs président du CNDD, la junte militaire au pouvoir en 2008-2009.
Cette affirmation du Capitaine président avait été soulignée par son ex-aide de Camp, Aboubacar Sidiki Diabaté allias Toumba lors de son passage à la barre. Toumba avait laissé entendre que toutes les stratégies étaient mises en place au lendemain du massacre par Dadis pour l’arrêter afin de lui porter seul toutes les charges de cet événement tragique du 28 septembre 2009. Mais qu’il aurait déjoué étape par étape jusqu’aux évènements du Camp Koundara où il a tiré sur Dadis.
Par ailleurs, le président du CNDD a déclaré que s’il arrêtait Toumba, le procès en cours pourrait ne pas avoir lieu à date. « S’il y avait accrochage et que j’y perdais la vie et que Toumba aussi y perdait la vie, il n’y aurait jamais eu ce procès-là » a dit Dadis.