vendredi , 3 février 2023

Violence en période électorale : l’ancien président, Alpha Condé et 40 personnes sanctionnés par les Etats Unis

Le Département du trésor américain a dans une note publiée ce vendredi, 9 décembre 2022, annoncé des sanctions, l’ancien président de la République de Guiné, Alpha Condé et 40 autres personnes pour de graves violations des droits de l’Homme en Guinée. Selon les Etats Unis, l’objectif de ces sanctions n’est pas de punir mais de susciter un changement positif de comportement.
« Toute entité détenue, directement ou indirectement, à 50 % ou plus par une ou plusieurs personnes bloquées, individuellement ou collectivement. Sauf autorisation par une licence générale ou spécifique délivrée par l’OFAC, ou exemptée, la réglementation de l’OFAC interdit généralement toutes les transactions par des personnes américaines ou à l’intérieur (ou en transit) des États-Unis qui impliquent des biens ou des intérêts dans des biens de personnes désignées ou autrement bloquées », précise le Département du Trésor des États-Unis.
D’après le Département américain, ces violations ont été commises pendant les élections référendaires et de la présidentielle en 2020. Les Etats Unis indiquent, par ailleurs, que les biens et intérêts de l’ancien président, Alpha Condé, qui se trouvent aux États-Unis, en possession ou sous le contrôle de personnes américaines, sont bloqués et doivent être signalés à l’Office of Foreign Assets Control ( OFAC).