jeudi , 2 février 2023

La Banque centrale de Guinée prend position après une annonce relative à Greentek Bank

La Banque centrale de la République de Guinée semble prête à engager un bras de fer avec Greentek Bank, une institution présentée comme une “banque” philanthropique à impact social, d’investissement et de développement.

La BCRG qui réglemente le secteur financier en Guinée a émis un communiqué le vendredi 25 novembre dans lequel elle souligne avec force que Greentek ne dispose pas à ce jour d’inscription au Registre du Commerce et du Crédit Mobilier (RCCM). Donc une entité “illégale” qui veut opérer dans le pays en utilisant l’étiquette “banque, sans aucun agrément de la Banque centrale”.

La réaction de la Banque centrale de Guinée fait suite, en effet, à la sortie dans des médias d’un groupe de personnes (photo ci-dessous) la semaine dernière à Conakry. Les intéressés annonçaient le lancement imminent des activités de Greentek Bank, sensée révolutionner le secteur bancaire guinéen.

Les promoteurs expliquaient que leur structure rassemble un réseau de banques qui opèrent sur les cinq continents. Et que Greentek elle-même est un fonds d’investissement Canado-saoudien à Impact Social fondé en 2014, avec des bureaux localisés au Canada, aux États-Unis, à Hong Kong, à Dubaï, en Arabie Saoudite.

L’institution monétaire guinéenne menace de faire recours à la Loi L/2013/060/CNT portant règlementation bancaire en République de Guinée pour intenter une poursuite judiciaire contre les annonceurs. “A ce jour, il est demandé au public de s’abstenir de toute transaction financière avec cette structure”, conclut la BCRG.

Emergence Mag